Cameroun – Insalubrité : Retour en force des ordures ménagères à Douala

Retour en force des ordures ménagères à Douala | Photo d'illustration
Retour en force des ordures ménagères à Douala | Photo d’illustration

La plupart des villes camerounaises font face à amoncellement des ordures ménagères, notamment la capitale économique Douala, où des tas d’ordures jonchent la plupart des quartiers.

Depuis quelques jours, il n’y a plus de rotation de la part des camions de la société Hygiène et salubrité du Cameroun (HYSACAM), qui gère les contrats relatifs à la collecte et au traitement des ordures ménagères dans plusieurs villes du pays.

Cette situation serait la conséquence des « tensions de trésorerie » auxquelles fait face l’entreprise, à cause du non-paiement de ses prestations par la Communauté urbaine de Douala (CUD).

Conséquence, sur la centaine de camions affectés à la collecte des ordures dans les deux métropoles, à peine 20 sont fonctionnels et peinent à collecter près de 3000 tonnes d’ordures ménagères produites chaque jour dans cette ville qui connait une démographie galopante, avec environ 4 millions d’habitants.

Au siège de la société HYSACAM dans la zone industrielle de Bassa, à Douala, tous les autres véhicules sont garés, « soit parce qu’ils sont en panne et nécessitent une réparation, soit parce qu’il n’est plus évident pour l’entreprise de les pouvoir en carburant », explique-t-on.

Pour la plupart des habitants de la cité portuaire, « cela fait plusieurs années qu’on avait plus vu Douala dans un tel état d’insalubrité », d’où un « appel pressant » à la Communauté urbaine et à HYSACAM pour « trouver rapidement un terrain d’entente » afin que que les éboueurs reprennent normalement le travail.

© CAMERPOST avec © APA

  • C’est pour recevoir les touristes pendant la can