Cameroun – Innovation : Le chercheur Arthur Zang raconte son Cardiopad – 01/06/2015

Arthur Zang, Inventeur de la première tablette tactile médicale africaine | Illustration/DR
Arthur Zang, Inventeur de la première tablette tactile médicale africaine | Illustration/DR

De la conception à la réalisation de sa célèbre tablette, le jeune inventeur camerounais a entretenu les participants du « mois de la recherche » vendredi dernier à Yaoundé.

Le cardiopad : une tablette numérique qui enregistre et traite les données de patients cardiaques, afin d’être transférés à un spécialiste basés à distance, grâce aux technologies de l’information et de la communication (Tic).

L’invention est d’un jeune ingénieur camerounais de 27 ans, Marc Arthur Zang. Invité du ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation (Minresi), dans le cadre de sa traditionnelle animation scientifique dénommée « Le mois de la recherche », il a évoqué le contexte et les motivations qui ont entouré la mise en œuvre de son projet. « Ayant grandi dans un milieu défavorisé, j’ai été habité par le désir de venir en aide aux nécessiteux », a-t-il expliqué. Domaine de prédilection, la santé. « J’avais constaté que le changement de mode de vie avait augmenté les risques de maladies cardiovasculaires et que ces affections nécessitaient un diagnostic fiable surtout dans les zones retirées ». Un stage effectué à l’hôpital général de Yaoundé alors qu’il était étudient  à Polytechnique fait naître en lui l’idée du cardiopad. Idée qu’il va murir et enrichir en multipliant les séjours dans les hôpitaux, au sein des services de cardiologie et grâce aux contacts avec les cardiologues.

Le talent et l’ingéniosité de ce jeune prodige ont mobilisé un parterre d’invités à la salle de conférence du Minresi, parmi lesquelles Rebecca Ebelle Etame, secrétaire général du Minresi, présidente de séance. Médecins, opérateurs économiques et étudiants ont tous été unanimes : Arthur Zang a fait un travail remarquable. Une prouesse d’une rare originalité dont le succès vient remettre au goût du jour la question « de l’esprit de créativité à la création des richesses », thème choisi pour la conférence et qui a constitué la toile de fond des échanges entre l’inventeur et son auditoire. Avec cette découverte, il vague de succès en succès, dans son carquois de nombreuses récompenses dont le prix Rolex 2014. Depuis lors, il écume les prestigieuses instituions internationales pour y partager son expérience.

Si le Cardiopad contribue à révolutionner le traitement des maladies cardiovasculaires, il n’en demeure pas moins qu’il se pose un problème de vulgarisation et de disponibilité. Mais le père de la tablette traitante y a déjà pensé. « Pour le moment, nous avons commencé la production de 100 appareils qui seront disponibles sur le marché camerounais dans les mois qui suivent. Ils seront vendus à 2 millions de F, moins cher comparativement à ceux qui existent déjà sur le marché», a-t-il annoncé.

Source : © Cameroon Tribune

Par Michèle FOGANG

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun – Innovation : Le chercheur Arthur Zang raconte son Cardiopad – 01/06/2015"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Francis Betare Kombo

bravo à ce brillant entrepreneur, le Cameroun a besoin.j’aurais aimé que tusois reçu par le PR comme jean Louis Borloo récemment.

wpDiscuz