Cameroun – Infrastructure routière : La route Soa-Esse-Awae bientôt bitumée

La route Soa-Esse-Awae bientôt bitumée | Ph. Illustration

Longue de 72 km, les travaux de bitumage sur cette route ont commencé. L’entreprise adjudicataire des travaux est la nigériane Atidolf.

L’axe routier Soa-Esse-Awae long de 72 km, situé dans la région du Centre a été sélectionné pour être exécuté dans le programme de réalisation des axes routiers prévus dans le plan d’urgence triennal. Depuis le 18 octobre 2016, date de notification de l’Ordre de service de démarrage des travaux, des actions sont déjà menées sur le terrain.

Les travaux de construction seront exécutés sur une durée de 24 mois par l’entreprise Atidolf Nigeria pour un montant qui s’élève à 36 milliards FCFA, toutes Taxes Comprises et la surveillance, le contrôle technique et géotechnique par l’entreprise BEC la Routière pour un délai de 40 Mois.

Après l’attribution des marchés des travaux, de contrôle et de surveillance pour la construction de la route Soa-Esse-Awae, l’entreprise et la mission de contrôle sont mobilisées sur le terrain, alors que les opérations de recensement et d’évaluation des biens mis en cause ont commencé. L’entreprise Atidolf nigériane, adjudicataire du contrat des travaux de bitumage de la route Soa-Esse-Awae est depuis peu sur le site du projet.

Elle a en effet commencé à s’installer à Esse, où elle mène depuis le mois de décembre 2016, des opérations de cadrage du tracé et d’implantation de l’axe et des emprises qui du reste sont achevées entre les localités d’Esse et d’Awae. Les activités liées à la recherche des gisements de matériaux sont également en cours. L’entreprise a par ailleurs obtenu du ministère des Finances, l’exonération fiscale et douanière pour amener son matériel à partir du Nigeria.

Actuellement et ce depuis le 25 novembre 2016, l’entreprise dispose de quelques matériels, notamment : 2 bulldozers, 01 niveleuse, 02 compacteurs, 03 tractopelles, 03 camions bennes, 01 pelle chargeuse, 01 pelle excavatrice et 10 véhicules de marque pick-up pour effectuer les opérations préalables. S’agissant de la libération des emprises du projet, on note que les travaux d’évaluation des biens en vue des expropriations des populations riveraines du projet sont en cours d’exécution par la Commission d’évaluation des biens en vue des expropriations et des ressources ont été mises à la disposition de cette instance par le Maître d’Ouvrage.

En ce qui concerne le déplacement des réseaux, les concessionnaires des réseaux publics (Camtel, Eneo, Camwater) ont été saisis par le ministère des Travaux publics le 14 décembre 2016 pour l’évaluation des prestations attendues et aux fins de permettre aux différents concessionnaires d’anticiper sur les opérations à réaliser à cet effet. Le volet routier du plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance (Planut), prévoit spécifiquement pour le volet routier, l’exécution des travaux de la tranche ferme qui porte sur dix (10) tronçons soit un (1) par région, pour un linéaire global de 677 km.

D’une manière générale, la construction de ces axes routiers vise à désenclaver des bassins de production en reliant chacune des villes concernées par le plan d’urgence triennal au réseau structurant ; à étendre le réseau bitumé des grandes agglomérations vers les grands bassins de production.

De même qu’à faciliter l’écoulement de la production agropastorale vers les grands pôles de consommation du pays et de la sous-région, tout en améliorant l’accès des laborieuses populations aux infrastructures de base, de même que les revenus des populations en facilitant l’écoulement de leur production.

Source : © LE QUOTIDIEN DE L’ECONOMIE

Par  REB

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz