Cameroun – Industrie Agricole : La SODECOTON aux portes de la faillite ? – 28/05/2015

Abdou Namba, directeur général de la SODECOTON | DR
Abdou Namba, directeur général de la SODECOTON | DR

Le fleuron de l’industrie agricole au Cameroun traverse une zone de turbulence. Des mesures urgentes auraient été instruites par le Chef de l’Etat pour sauver cette société.

L’information non officielle mais murmurée dans les couloirs de cette société fait savoir que le chef de l’Etat aurait instruit le déblocage en urgence de près de 40 milliards de Fcfa pour sortir cette structure de l’impasse. De manière concrète, le ministère des finances devrait assurer la couverture du besoin en fonds de roulement de la Sodecoton à hauteur de 38,452 milliards de Fcfa. Ces fonds proviendront de la mobilisation d’un appui budgétaire d’un montant de 30,767 milliards de Fcfa et le règlement des crédits de Tva d’un montant de 2,6 milliards de Fcfa dans le fonds de gestion risque prix filière Coton. Cette période difficile traversée par la Sodecoton est d’autant plus paradoxale, qu’il y’a à peine quelques années, cette société qui fait vivre de nombreuse familles dans la zone septentrionale, affichait un bilan élogieux avec des bénéfices réguliers et en croissance. À titre d’illustration la sodecoton à ses débuts produisait environ 27.000 tonnes. Ce chiffre est passé à 250.000 tonnes en une dizaine d’années avec un prix d’achat du kilogramme coton-graine au paysan de 265 Fcfa. C’était l’âge d’or avec Iya Mohamed comme Directeur Général. En 2011, Jean Nkueté alors ministre de l’agriculture et du développement rural, lors du lancement de la campagne agricole cette année là, soulignait : « je ne suis pas d’accord avec les déclarations faites par le très honorable président de l’assemblée nationale. En 2010, le Sodecoton a fait des bénéfices de l’ordre de 2,8 milliards de Fcfa. C’est la preuve d’une gestion rigoureuse et saine. Les dirigeants de la Sodecoton font un travail remarquable. Je ne peux que conseiller aux fils de Grand-nord de considérer la Sodecoton comme leur bien commun ». Il est évident aujourd’hui que le départ de l’équipe dirigeante de l’époque (arrestation du DG et démission de son adjoint), a marqué un coup, voire un tournant décisif. Lors du conseil d’administration de cette société tenu en décembre 2014, il a été constaté que la Sodecoton a enregistré une perte de 4,5 milliards de Fcfa. En 2015 le déficit pourrait avoisiner les milliards de Fcfa. La conséquence immédiate de cette situation est le désengagement de la Sodecoton dans son volet social. À titre d’illustration, le budget du club de football de la région du nord Coton sport de Garoua a drastiquement baissé. Les équipements de production désormais vétustes et n’ont pas été remplacés il en est de même pour les infrastructures qui affichent une image peu reluisante. L’engagement de la société dans les écoles et autres structures de santé est un lointain souvenir. À ce propos, les bons de prise en charge du personnel ne sont plus acceptés dans les formations sanitaires.

© CamerPost – Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz