Cameroun : Idriss Déby en visite officielle vendredi

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, et son homologue camerounais, Paul Biya | © PRC/Archives
Le président tchadien, Idriss Déby Itno, et son homologue camerounais, Paul Biya | © PRC/Archives

Le chef de l’Etat tchadien, par ailleurs président en exercice de l’Union africaine (UA), Idriss Déby Itno, est attendu vendredi au Cameroun pour une visite officielle de deux jours, a-t-on appris au terme d’un communiqué publié la veille en fin de journée par le cabinet civil de la présidence de la République à Yaoundé.

Bien que les détails de son agenda n’aient pas été communiqués, des sources introduites ont indiqué que les échanges avec son homologue et voisin Paul Biya devraient particulièrement porter sur la guerre contre la secte islamiste Boko Haram.

On sait par ailleurs que le Tchad sollicite l’appui du Cameroun pour la présidence de la Commission de l’UA, objet d’une audience accordée le 11 octobre dernier par le Premier ministre Philemon Yang à son homologue Padacke Albert Pahim.

Au terme de sa dernière visite d’amitié et de travail au Cameroun, en mai 2014, Idriss Déby Itno et son «frère et ami» Paul Biya avaient convenu de rendre plus effective la mutualisation des efforts de leurs pays respectifs et prescrit une concertation plus dense entre leurs forces armées, le long de la frontière, afin de lutter efficacement contre les activités de Boko Haram.

Concernant les questions de sécurité en Afrique centrale, notamment en République centrafricaine et dans les pays avoisinants, ils ont «condamné le fondamentalisme religieux, source de tension dans la sous-région et au-delà».

Les deux hommes avaient aussi, de nouveau, engagé leurs gouvernements sur les questions de changements climatiques, de désertification et d’intégration régionale.

Au plan bilatéral, ils ont salué la mise en œuvre du projet de construction d’une ligne ferroviaire reliant Ngaoundéré à N’Djamena, mais également d’un accord portant sur la construction du deuxième pont frontalier sur le Logone, entre Kousseri et N’gueli.

© CAMERPOST avec © APA