Cameroun : Les huiles végétales disponibles et à très bon prix

Les huiles végétales disponibles et à très bon prix | Ph. Illustration

C’est ce qui ressort de la conférence de presse que vient de donner à Yaoundé, Jacquis Kemleu, le Secrétaire général de l’Association des Raffineurs des Oléagineux du Cameroun (Asroc).

La conférence de presse du 21 décembre dernier avait pour but de rassurer les consommateurs sur la disponibilité des huiles végétales et du savon de ménage en cette période des fêtes de fin d’année. Face aux hommes des médias, le Secrétaire général de l’Asroc est resté égal à lui-même. Sans faire dans la langue de bois, Jacquis Kemleu a reconnu que la capacité de production de l’huile de palme brute a baissé de 30%.

Mais la baisse de cette matière première essentielle n’entraine pas fort heureusement la pénurie des huiles végétales raffinées, a-t-il souligné. Et ce, grâce à l’exploitation de l’autorisation d’importation de 60 000 tonnes d’huile de palme et ses produits dérivés agréée le 28 décembre 2015 par le ministre des Finances.

Cette mesure s’est matérialisée par l’arrivée de près de 45 000 tonnes de ces matières premières et la mise en eau de près de 11 000 autres tonnes. « Le volume autorisé à être importé a permis de constituer le stock de sécurité en garantissant la disponibilité des huiles végétales raffinées et du savon de ménage », s’est réjoui le Secrétaire général de l’Asroc.

Jacquis Kemleu  a révélé que les dispositions ont d’ores et déjà été prises pour éviter toute pénurie qui pourrait être causée par le déficit structurel et des conditions climatiques défavorables. « Le Comité de régulation a sollicité et obtenu une autorisation d’importation de 95 000 tonnes d’huile de palme brute dans des conditions favorables, à même d’éviter l’inflation des prix », a-t-il rassuré.

Face aux huiles importées et qui sont de qualité douteuse, le Secrétaire général de l’Asroc recommande aux consommateurs de redoubler de vigilance en opérant le bon choix, « en refusant systématiquement d’acheter toute huile non conforme au Règlement Technique NC77, car leur santé en dépend.

Le Secrétaire général de l’Asroc a lancé un cri  en direction des pouvoirs publics afin que la campagne d’assainissement  de la filière des Oléagineux soit intensifiée. Avec son investissement estimé à 630 milliards de francs Cfa et ses 50 000 emplois, la filière des Oléagineux a été identifiée comme une filière de croissance.

© CAMERPOST  par Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : Les huiles végétales disponibles et à très bon prix"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Michael Nguefack Donfack

A combien?

wpDiscuz