Cameroun – Huiles végétales: Aucune pénurie en vue

Le Secrétaire général de l’Association des Raffineurs des oléagineux du Cameroun(Asroc) en a donné confirmation au cours d’une conférence de presse en fin de semaine dernière à Yaoundé.

huiles_vegetales

Les fêtes de fin d’année s’annoncent paisibles pour de nombreux ménages camerounais. Les huiles végétales généralement très sollicitées à cette occasion ne seront pas rares cette année comme c’est souvent le cas en pareille circonstance. Le prix non plus ne va connaître de modification. L’annonce a été faite jeudi dernier au cours de la conférence de presse organisée par l’Association des Raffineurs des oléagineux du Cameroun(Asroc). Le secrétaire général de cette association a été clair à ce sujet. « Le marché local sera approvisionné en ce qui concerne les huiles raffinées et le savon de ménage, en quantité suffisante et en qualité relativement aux fêtes de fin d’année et au début de l’année. L’offre de ces produits va par conséquent satisfaire la demande », a souligné Jacquis Kemleu Tchabgou, avant de poursuivre : « les prix des huiles végétales raffinées et du savon de ménage sont stables et à la portée de tous, que ni une pénurie, ni une augmentation de prix y relatives ne seront pas envisageables ».

Les Producteurs et Transformateurs de la Filière des Oléagineux soutiennent aussi que la disponibilité de ce produit est due au fait que les exportations et importations des huiles végétales sont proscrites dans les périodes allant du mois de mai au mois de décembre. Ceci, dans le but de protéger la production locale qui s’élève à 500 000 tonnes par an. « Le produit camerounais est très prisé à l’extérieur et le vendre là bas est plus avantageux, mais le marché local va en souffrir », conclut Jacquis Kemleu Tchabgou.

Le mois dernier déjà, l’Association des Raffineurs des oléagineux du Cameroun s’opposait vigoureusement à la décision du ministre des Finances, d’autoriser l’importation de plus de 60 000 tonnes d’huiles végétales raffinées non conformes. Une décision jugée illégale par cette association, car, de nature à mettre en difficulté les entreprises locales, entraînant par conséquent le chômage.

© camerpost.com: Achille Nayé

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz