Cameroun : Un hippopotame tue un homme à Guéré

Un hippopotame tue un homme à Guéré | Photo d'illustration
Un hippopotame tue un homme à Guéré | Photo d’illustration

La bête l’a surpris alors qu’il vaquait à ses travaux champêtres.

La scène s’est passée dimanche 10 juillet vers 16 h au village de Mouka, précisément au quartier Zarna dans l’arrondissement de Guéré. Jean Paul Tchoupoungou, né vers 1970, vaque tranquillement à ses travaux dans son champ situé à plus de deux kilomètres des berges du lac de Guéré. Un hippopotame sortant de nulle part, et surtout loin de sa base à pareille heure, s’en prend au cultivateur. Il le mord à plusieurs reprises au flanc gauche. Ses cris alertent les populations qui lui portent secours.

Mais il est déjà mortellement blessé et ses voisins n’ont que le temps de constater ses intestins sortis de leur cavité. Il est alors référé en urgence à l’hôpital régional de Yagoua. Malgré le mauvais état de la route en cette saison des pluies, Jean Paul Tchoupoungou parvient quand même à destination ; mais il rend l’âme le lendemain matin 11 juillet. Son épouse Brigitte Douala et ses huit enfants sont inconsolables. Son corps est déposé à la morgue de l’hôpital régional de Yagoua.

Les hippopotames, mammifères les plus agressifs d’Afrique, connaissent un surpeuplement dans le lac de Guéré et errent constamment hors des eaux en quête d’herbes. Parfois, il y a des combats entre deux mâles dominants et quand l’un parvient à vaincre l’autre pour devenir le seul maître, l’autre fuit et s’en prend à tout ce qui bouge. Les populations affirment que l’hippopotame incriminé a d’ailleurs mis plus d’une heure d’horloge dans le champ de mil avant de rejoindre le lac.

Ce qui permet de croire qu’il a été chassé du groupe par un autre mâle dominant plus fort. En cette saison des pluies, les attaques des hippopotames qui fuient les profondeurs des eaux deviennent récurrentes. En mars dernier, un autre pachyderme s’est retrouvé au village de Djougoumta, curieusement au centre d’une concession. Les populations ne lui ont pas fait quartier et ce fut une bonne ripaille la semaine qui a suivi.

Source : © Cameroon Tribune

Par Sylvain TOURNA (CAMNEWS)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz