Cameroun – Hausse des prix des alcools : le gouvernement recule face à la mobilisation – 01/01/2015

Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre camerounais du Commerce.
Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre camerounais du Commerce.

Le ministre camerounais en charge du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, a indiqué mercredi en fin d’après-midi que le projet de hausse du prix des boissons alcoolisées et des sodas, qui devait rentrer en vigueur dès le 1er janvier 2015, est suspendue «jusqu’à nouvel avis».

Il a de ce fait, par l’entremise d’un communiqué diffusé par la radio nationale, mis en garde les grossistes et détaillants contre toute tentative de renchérissement desdits produits.

Cette avancée, apprend-on, est intervenue au terme d’une réunion de crise entre le gouvernement et des associations consuméristes, tenue le même jour dans les services du Premier ministre.

Elle survient surtout après la levée de boucliers provoquée par la Ligue camerounaise des consommateurs (LCC), qui a recueilli plus de 5000 signatures en 3 jours dans une pétition déposée auprès du gouvernement contre la hausse annoncée des prix des boissons alcoolisées et gazeuses.

Pour ce mouvement, si cette hausse était appliquée, la disposition, contenue dans la Loi de finances 2015, entraînerait un renchérissement compris entre 150 et 600 FCFA par bouteille desdites boissons.

La LCC a ainsi accusé le ministère des Finances d’avoir décidé de la révision des droits d’accise, dans ladite Loi sans avoir, au préalable, associé les parties prenantes conformément à la réglementation en vigueur, toute chose «susceptible de perturber le climat social».

«On ne peut pas clamer et déclamer, dans les discours officiels, lutter contre la vie chère et multiplier dans le même temps des initiatives visant à renchérir le coût de la vie», s’est insurgée la LCC, constatant qu’aucune vraie mesure visant à enrayer la vie chère n’avait été prise par les pouvoirs publics au cours de l’année finissante.

Pour elle, en pensant décourager les consommateurs dans l’optique de préserver leur santé, le gouvernement va plutôt les pousser vers des produits alcoolisés hors normes et facilement accessibles.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz