Cameroun : Hausse des crédits bancaires

Hausse des crédits bancaires au Cameroun | Ph. Illustration

Ces crédits qui représentent une augmentation de 171 milliards de francs CFA en valeur absolue et une hausse de 5,7 pour cent en valeur relative en l’espace d’un an ont été majoritairement accordés aux entreprises privées qui concentrent 71,6 pour cent du total, ensuite les particuliers pour une enveloppe de 15,1 de francs CFA et les entreprises publiques 6,6 pour cent.

Les principales branches d’activités où sont orientés ces crédits sont entre autres, les bâtiments et travaux publics, le commerce de gros et de détail, les transports et activités auxiliaires de transport et télécommunications, l’agriculture-chasse-sylviculture-pêche, les industries extractives, la production-distribution d’électricité-gaz-vapeur-eau.

Selon le CNC, la quasi-totalité des dépôts des banques ont été consommés au point où pour l’année 2016, sur les 3 600 milliards de francs CFA de dépôts enregistrés, 3161,2 milliards de francs CFA ont été octroyés en crédits, soit 86 pour cent du total des dépôts.

Toutefois, si l’on peut se réjouir de la hausse des crédits à la clientèle des banques, le non remboursement des prêts reste une préoccupation majeure puisqu’en fin de l’année dernière, les créances brutes en souffrance s’élevaient à 414,1 milliards de francs CFA, soit 14,2 pour cent de l’encours des crédits distribués.

Une situation qui ne va pas sans inquiéter l’Association des professionnels des établissements de crédit du Cameroun (APECCAM) qui a élaboré une proposition de projet de loi portant sur la pénalisation du non remboursement de crédit.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : Hausse des crédits bancaires"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ebodé Awana Etienne

Avec une image de Côte d’Ivoire

wpDiscuz