Cameroun : Haro sur l’absence de culture de responsabilité sociale dans les entreprises

Thierry Tene, Associé et Directeur de l’Institut Afrique Rse | DR
Thierry Tene, Associé et Directeur de l’Institut Afrique Rse | DR

Dans un communiqué parvenu à la rédaction CAMERPOST mercredi 20 janvier 2016, l’Institut Afrique Rse (Responsabilité sociale des entreprises) dresse un état des lieux peu reluisant de la Rse au Cameroun.

« On est encore très loin du positionnement de la Rse comme outil stratégique de management de l’entreprise. L’une des raisons est l’absence de culture Rse des organisations ». C’est le constat fait par Thierry Tene, Associé et Directeur de l’Institut Afrique Rse. Dans un communiqué parvenu le 20 janvier 2016 à la rédaction Camerpost, l’intellectuel déplore le fait que très peu d’entreprises prennent la peine de former l’ensemble des cadres et managers dans cette discipline. Pourtant, ça devrait être le cas de nos jours puisque « avec la fin des monopoles et la concurrence toujours plus forte en Afrique, les entreprises envisagent de plus en plus la Responsabilité sociétale comme un outil de différenciation ».

Sur le fond, a-t-il révélé, la Rse est un enjeu de société pour lequel de nombreux acteurs doivent se mobiliser soit pour faire reconnaître que les entreprises n’assument pas suffisamment leurs responsabilités, soit à l’inverse pour soutenir qu’elles peuvent en assumer aussi au-delà des seules exigences réglementaires. L’Institut Afrique Rse, appelle donc les entreprises à impulser une dynamique importante de la responsabilité au sein de leurs structures. En commençant par les directions, les formations des responsables et cadres des principaux départements de l’entreprise. « Parler de la Rse, revient à évoquer les points ci-après : gouvernance, droits de l’homme, relations et conditions de travail, environnement, loyauté des pratiques, questions relatives aux consommateurs et communautés, développement local », a laissé entendre l’Institut Afrique Rse dans son communiqué.

Dans l’optique de sensibiliser les uns et les autres, une rencontre est prévue les 27 et 28 janvier 2016 au Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam). Elle va porter sur la formation sur la conception, la mise en œuvre et le suivi d’une démarche Rse. Les échanges vont tourner autour de quatre modules : les définitions clés sur la notion Rse, contribution de la Rse à la performance financière de l’entreprise, les étapes fondamentales pour mettre en œuvre une démarche Rse, travail en groupe entre les participants.

Dans le communiqué précité, l’Institut Afrique Rse note, toutefois, qu’au Cameroun, il y a quelques organisations africaines qui montrent la voie en matière de Rse. C’est le cas notamment pour Sosucam qui vient de lancer un ambitieux programme de formation de plusieurs dizaines de cadres des différents départements de l’entreprise sur la Rse.  « On peut aussi citer Azur (filiale du Groupe Nana Bouba) dont la formation des différents responsables de l’entreprise a immédiatement amorcé la réflexion sur la mise en œuvre opérationnelle de la Rse », conclut Thierry Tene.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa