Cameroun – Haltérophilie : les Lions entrent en stage pour le tournoi qualificatif aux JO 2016

Marie Josèphe Fegue, l’haltérophile camerounaise en action. | DR
Marie Josèphe Fegue, l’haltérophile camerounaise en action. | DR

L’équipe nationale du Cameroun est en préparation externe depuis décembre dernier à Yaoundé.

La qualification pour les Jeux olympiques de Rio se déroulera à Yaoundé du 4 au 16 mai prochain, un avantage pour les haltérophiles camerounais qui bénéficieront du soutien de leur public et espèrent engranger un maximum de tickets qualificatifs. Conscients de cet avantage, les lions de l’haltérophilie ont démarré leur préparation depuis décembre dernier, deux mois après les jeux africains de Brazzaville.

Selon Clément Mballa, l’entraineur national « Après les jeux africains les enfants se sont un peu dispersés. On a commencé le 5 janvier avec un camp d’entrainements où on a regroupé les athlètes de toutes les régions »  Lors d’une première présélection, sur plus d’une quarantaine d’athlètes, le nombre  a été réduit à 30. L’entraineur national enverra en Avril, les noms des 15 athlètes qui vont défendre le drapeau national.

Préparation au rabais

L’haltérophilie est l’une des disciplines reléguées au second plan au Cameroun. C’est dans une maison à moitié couverte, délabrée avec un matériel de travail (pour ce qui existe) rafistolé que les lions se préparent. Un handicap pour Clément Mballa « c’est un peu difficile parce qu’on a que deux barres, une barre pour les filles et une barre pour les garçons. Ce qui fait que nous perdons trop de temps. Nous commençons à 9h et parfois on rentre à 17h pour essayer de faire passer tout le monde. »

Les chances de qualification du Cameroun seront plus grandes avec le retour de Marie Joseph Mfégue, médaillé d’Or aux jeux du commonwealth 2014, qui n’est plus revenu au pays après cette compétition. « Elle a accepté de revenir » a annoncé Mballa Clément à CAMERPOST.

© CAMERPOST par Alain Ghislain Kanga