Cameroun – Hadj 2015 : Paul Biya renouvelle sa sollicitude aux pèlerins décédés

Le président du Cameroun, Paul Biya, lors d'une visite à Paris en janvier 2013. CRÉDITS : PATRICK KOVARIK/AFP
Le président du Cameroun, Paul Biya, lors d’une visite à Paris en janvier 2013. CRÉDITS : PATRICK KOVARIK/AFP

Au nom du chef de l’Etat, le gouverneur Midjiyawa Bakari a remis, hier à Maroua, un appui financier aux familles des 36 victimes de la région de l’Extrême-Nord.

Le chef de l’Etat, Paul Biya, après avoir adressé ses condoléances aux familles éprouvées, et facilité la prise en charge après la bousculade du 24 septembre 2015 à Mina à La Mecque et qui a causé la mort de plusieurs Camerounais parmi lesquels 36 de l’Extrême-Nord, a encore décidé d’apporter un appui financier aux familles des victimes. La cérémonie de distribution de cette aide s’est déroulée hier à Maroua sous la présidence du gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari, en présence de plusieurs autorités traditionnelles et religieuses de la ville de Maroua.

C’était un moment fort, plein d’émotion pour les bénéficiaires qui ont vu en ce geste du chef de l’Etat, une expression de sa solidarité et de sa compassion. Tous n’ont pas manqué de montrer leur reconnaissance en demandant à Allah de bénir le chef de l’Etat et de lui accorder longévité. Mairama Adja, l’une des bénéficiaires dont le papa n’est plus jamais rentré de la Mecque, s’est exprimée en disant que « ce n’est pas le montant de l’enveloppe qui me touche, mais plutôt l’initiative et le geste du chef de l’Etat qui démontre à suffisance les signes forts d’intégration et d’unité nationales. Nous allons continuer à prier pour que la paix revienne au Cameroun », a-t-elle dit. Même réaction pour Ousmanou Oumara, Lawan (chef traditionnel) de Kolara dans le Mayo-Kani qui a perdu lui aussi son père. « Cet appui financier du président de la République est un geste qui vient essuyer nos larmes. Nous nous sentons Camerounais à part entière et avons la conviction que nous ne sommes pas seuls. Merci encore au chef de l’Etat ». Le gouverneur avant de mettre un terme à la cérémonie a tenu à réitérer la volonté du chef de l’Etat à considérer toutes les couches sociales, toutes les religions sans exception aucune.

Source : © Cameroon Tribune

Par Joël MAMAN

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz