Cameroun – Habitat social : Une famille entre ciel et terre à Yaoundé

Le quartier Efoulan est le théâtre d’une scène insolite. Celle d’une famille vivant dans un immeuble en ruines.

logements-sociaux-yaounde-cameroun

Jean BOUBA est suspendu entre ciel et terre depuis plus d’une année, avec ses deux épouses et ses six enfants. Le 3 Janvier 2013, la famille a vu son logis ravagé par un engin des travaux publics. Selon des témoins l’incident s’est produit peu avant la sortie des classes.

Après s’être engagé sur la colline qui surplombe le lieu dit efoulan lac, le conducteur aurait perdu le contrôle de l’engin à cause de freins défectueux. C’est donc en chute libre que le véhicule a dévalé la pente, terminant sa course dans un immeuble de deux niveaux en construction. Aucune victime n’a été retrouvée dans les décombres même si l’immeuble a subi d’importants dégâts. La seule vue des ruines fait penser à une attaque à l’arme lourde. Le bilan est lourd, soit trois pilonnes détruits avec en plus la dalle à moitié effondrée. Difficile de songer à des réparations. La seule issue possible serait la destruction totale de l’édifice pour des reconstructions futures. Toutefois Jean BOUBA et sa famille ne se décident pas à quitter les lieux. Selon Rachel l’une de ses épouses, le cout exorbitant de la location serait la principale raison de cette obstination. L’immeuble en ruines serait un paradis pour Jean BOUBA qui y vit gratuitement. Il continue d’assurer la garde de l’édifice comme par le passé contre un salaire mensuel. Un retour dans la ville de Mora, située dans la Région de l’Extrême Nord du Cameroun est tout aussi inimaginable.

Pour augmenter les revenus les épouses de Jean BOUBA se livrent à la vente des arachides sur le bas côté de la route. La situation de la famille est d’autant plus désespérée que Jean BOUBA est alcoolique. Le conducteur de l’engin dévastateur reste invisible malgré ses promesses. La famille BOUBA pourrait encore passer plusieurs mois suspendue entre ciel et terre, non loin de la Mairie de Yaoundé 2.

© Camerpost.com : Olivier NDEMA EPO

Vous aimez ? Partagez !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz