Cameroun : Le groupe Bolloré accusé de négligence après le déraillement d’un train

Le patron du groupe Bolloré, Vincent Bolloré | © AFP/Archives
Le patron du groupe Bolloré, Vincent Bolloré | © AFP/Archives

Un train de la Camrail a déraillé entre Douala et Yaoundé, vendredi 21 octobre, au Cameroun. Des militants accusent le groupe Bolloré, actionnaire majoritaire de la compagnie, de ne pas avoir entretenu la ligne.

Au moins 79 personnes ont péri et cinq cents ont été blessées dans le déraillement d’un train reliant Yaoundé à Douala, vendredi 21 octobre au Cameroun, selon un nouveau bilan communiqué lundi par la radio d’Etat. Deux enquêtes, l’une gouvernementale, l’autre judiciaire, ont été ouvertes mardi 25 octobre. Dans un décret, le président camerounais Paul Biya a créé une commission présidée par le Premier ministre, Philémon Yang, qui sera chargée de “déterminer les causes” de la catastrophe et d’en “établir les responsabilités” sous 30 jours.

Bolloré, incontournable en Afrique

Des militants camerounais accusent le groupe Bolloré, actionnaire majoritaire de la compagnie Camrail, d’avoir fait preuve de négligence dans l’entretien des lignes de train.

Lire la suite à © France TV INFO >>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz