Cameroun : Grippe aviaire, transmissible à l’homme

La grippe aviaire transmissible à l'homme | Illustration/DR
La grippe aviaire transmissible à l’homme | Illustration/DR

Au-delà des pertes liées aux décès de milliers de poules, la grippe aviaire demeure une maladie dangereuse du fait de sa transmission à l’homme.

La peste aviaire est une maladie qui dévaste des milliers de volailles pendant une épidémie. Ce type de virus qui s’attaque surtout aux oiseaux sauvages et domestiques est très résistant aux traitements. De nombreux exploitations avicoles ont dû fermer boutique à la suite d’une épidémie, ayant perdu en un laps de temps des milliers de poules.

Plus dangereux encore, le virus de la grippe des volailles est susceptible de s’attaquer à l’humain, l’on parle de la souche H5N1. L’on a en mémoire, l’année 2004, ou une souche H5N1 du virus a été mise en avant en raison de son danger et de sa transmissibilité à l’homme.

Mais avait heureusement déploré des rares cas. H5N1 est donc transmissible entre volailles et plus rarement à des mammifères (dont le porc qui est à la fois réceptif aux virus grippaux aviaires et virus grippaux humains), mais elle est habituellement difficilement transmissible à l’homme.

Certaines espèces d’oiseaux, et en particulier certains canards sont souvent porteurs asymptotiques. Ces canards n’en sont donc jamais malades. La grippe du poulet qui refait surface au Cameroun après 10 ans de trêve est non moins une menace. Un cas de grippe a été détecté au complexe avicole de Mvog-Betsi à Yaoundé le 22 mai 2016.

La ferme a perdu dit-on15 000 volailles sur les 33 000 qu’elle abritait. L’on craint donc désormais que les survivants de cette installation soient vendus aux consommateurs camerounais. Auquel cas, ces consommateurs devront bien cuire cette viande avant toute consommation.

Source : © CRTV

Par Boris SUGEWE