Cameroun : Grève des commerçants du marché de Kyé-Ossi – 27/11/2014

Grève des commerçants du marché de Kyé-Ossi, frontalier entre le Cameroun, le Gabon et la Guinée Equatoriale.
Grève des commerçants du marché de Kyé-Ossi, frontalier entre le Cameroun, le Gabon et la Guinée Equatoriale.

Les commerçants du marché de Kyé-Ossi, ville frontalière camerounaise qui s’ouvre aussi bien sur la Guinée Equatoriale (Ebebeyin) que le Gabon (Bitam), ont fermé leurs boutiques toute la journée du 24 novembre 2014, pour protester contre les tracasseries policière, douanière et communale, a-t-on appris de sources locales.

Les grévistes, qui sont allés jusqu’à exiger le départ des agents de la douane du poste frontière de Kyé-Ossi, entendaient ainsi dénoncer le racket des commerçants camerounais et de leurs clients équato-guinéens et gabonais par les agents de l’administration douanière, les policiers et les gendarmes. Les commerçants s’insurgent aussi contre le coût élevé de la redevance versée à la mairie de Kyé-Ossi pour l’occupation des espaces au marché.

Pour calmer la tension, le maire de la commune, Alain Bikoro Neme, a immédiatement promis une baisse des droits d’occupation des espaces au marché, en attendant de soumettre cette décision à l’assentiment du Conseil municipal, a-t-il précisé. La médiation entamée à la suite du mouvement d’humeur par le sous-préfet de Kyé-Ossi, M. Essimbi, a échoué.

Il a fallu l’arrivée sur les lieux du préfet du département de la Vallée du Ntem, Jean Roger Baourou Alim, pour calmer les manifestants, avec lesquels des négociations ont été aussitôt engagées et sont encore en cours. Mise au point du préfet cependant : il est hors de question de faire partir les services de la douane à cette frontière, a-t-il prévenu.

Véritable plaque tournante des échanges commerciaux entre le Cameroun et les pays de la CEMAC, la ville de Kyé-Ossi, grâce à son marché, abrite 45% du nombre total des échanges transfrontaliers dans la région du Sud, et 26% de la valeur globale desdits échanges, selon une étude de l’Institut national de la statistique. Cette étude, en 15 jours, apprend-on, a recensé des échanges pour un montant total de 425 millions de francs Cfa.

Source : Investir Au Cameroun

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz