Cameroun : le gouvernement confirme l’anéantissement d’un camp de Boko Haram au Nigeria

Issa TCHIROMA, Ministre camerounais de la Communication et porte-parole du gouvernement | DR
Issa Tchiroma a confirmé l’anéantissement d’un camp de Boko Haram au Nigeria | DR

Le ministre camerounais en charge de la Communication et porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, a affirmé que l’armée de son pays avait « anéanti » un poste de commandement de la secte islamiste Boko Haram entre les 11 et 14 février derniers dans la localité nigériane de Ngoshe.

S’exprimant lors d’un point de presse tenu lundi soir à Yaoundé, la capitale du pays, il a ainsi indiqué qu’un camp d’entraînement du mouvement terroriste avait été rasé, de même que des officines de fabrication de bombes et de mines réduites.

Cette opération, dénommée «Arrow Five», effectuée en collaboration avec l’état-major des forces armées nigérianes et placée sous la bannière de la Force multinationale mixte regroupant les 5 pays de la ligne de front, a également vu la capture de 162 jihadistes.

Dans la foulée, l’armée a détruit 4 usines de fabrication de mines artisanales, desquelles ont été récupérées 5 mines déjà prêtes à l’emploi, des centaines de contenants d’explosifs, des batteries, des cordons détonants, des vestes de kamikazes et divers objets rentrant dans le processus de déclenchement des explosifs.

Pendant le ratissage, a déclaré le porte-parole du gouvernement, 15 otages camerounais dont 7 membres d’une même famille, ont été libérés et ramenés à l’intérieur du territoire national.

Selon Issa Tchiroma Bakary, le Cameroun est plus que jamais engagé dans l’anéantissement de Boko Haram soit réduit à sa plus simple expression.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz