Cameroun – Gendarmerie nationale et Indiscipline : Rappel à l’ordre de Jean Baptiste Bokam

Jean Baptiste Bokam, secrétaire d’Etat chargé de la défense | DR
Jean Baptiste Bokam, secrétaire d’Etat chargé de la défense | DR

Le secrétaire d’Etat chargé de la défense, Jean Baptiste Bokam, a été ferme lors d’une cérémonie de prise d’Armes ce 2 février à Yaoundé.

La cérémonie de prise d’Armes s’est tenu à la cour d’honneur des services centraux de la gendarmerie à Yaoundé ce 2 février. Cérémonie présidé par Jean Baptiste Bokam, secrétaire d’Etat chargé de la défense (SED).

A cette occasion, le SED en a profité pour mettre en garde certains gendarmes qui déshonorent le corps « je relève pour le déplorer qu’il persiste dans les rangs des brebis galeuses qui ont fait de l’indiscipline leur crédo » a-t-il dénoncé dans les colonnes du quotidien national Cameroon Tribune.

En plus de l’indiscipline, sont également décriés l’abandon des postes ou encore les désertions. Pour faire face à tout cela, Jean Baptiste Bokam a trouvé une méthode simple et pratique ; primer les officiers qui sanctionneront les coupables de ces actes. « Les responsables seront de plus en plus appréciés sur leur capacité à infliger des sanctions disciplinaires à leurs collaborateurs d’actes répréhensibles »

Le tableau peint jusqu’ici dans les rangs de la grande muette n’est pas totalement sombre. Le secrétaire d’Etat chargé de la défense peut tout de même se satisfaire de l’implication des éléments de la gendarmerie dans la lutte contre Boko Haram dans l’Extrême Nord. De plus leur déploiement a eu un impact sur les accidents de la circulation. « Entre 2013 et 2015, nous sommes passés de 94 morts par mois à 77, soit une baisse de 17% »

Et pour poursuivre dans la même lancée en 2016, en plus des 2000 gendarmes qui ont rejoint les rangs il y a 2 mois, ceux en cours de recrutement vont certainement être d’un apport significatif.

© CAMERPOST par Alain Ghislain Kanga