Cameroun – Gaz SCTM : Tradex reprend les approvisionnements

Tradex reprend les approvisionnements de gaz à SCTM | © CT
Tradex reprend les approvisionnements de gaz à SCTM | © CT

Un contrat signé hier à Yaoundé pour éponger les dettes de la société distributrice et réapprovisionner le marché local.

« Plus jamais ça. Apprenez à dialoguer. Je souhaite qu’à l’avenir vous régliez vos problèmes entre vous et que le recours aux pouvoirs publics n’apparaisse que comme la dernière solution ». Le ministre du Commerce (MINCOMMERCE), Luc Magloire Mbarga Atangana, a eu le ton ferme hier lors de la signature de contrat entre la Commercial Bank of Cameroon (CBC), la société Tradex et la Société camerounaise de transformation métallique (SCTM). C’est que, la situation de crise qu’ont traversée les deux dernières entreprises de distribution de gaz domestique a mis long. Plusieurs mois durant, le gaz SCTM était introuvable. Tout récemment, le MINCOMMERCE a organisé des opérations de vente spéciale de gaz SCTM au cours desquelles les ménages n’ont pu obtenir le « précieux sésame » qu’après de longues heures d’attente. En fait, la SCTM était confrontée à des problèmes de trésorerie et à des difficultés de paiement de ses enlèvements de gaz auprès de la société Tradex, son concessionnaire. « Le gouvernement, avec les différents protagonistes, a travaillé à trouver une solution pour l’apurement de la dette de la SCTM auprès de la société Tradex grâce à un mécanisme financier au centre duquel se trouve la CBC », a indiqué le ministre.

Par ce mécanisme, la CBC s’engage à éponger 50% des quatre milliards de dette de la SCTM vis-à-vis de Tradex. Le reste sera apporté sous forme de moratoire qui va s’étendre sur une période de 36 à 48 mois. Conséquence directe, les approvisionnements de la SCTM reprennent. « C’est la fin du rationnement. L’enfûtage va commencer immédiatement à Douala. Toutes les autres localités seront servies dès demain. La distribution va se faire dans les dépôts habituels. Mais, cela ne signifie pas qu’on retourne à la spéculation des prix ou au siphonage. Les équipes du ministère vont sévir », a annoncé Luc Magloire Mbarga Atangana. Selon Jean Perrial Nyodog, directeur général de Tradex, « avec cet arrangement, la SCTM se remet en position d’approvisionner de manière normale l’ensemble de son marché ». Surtout que la SCTM demeure le leader de la distribution de gaz avec près de 35% de part de marché.

Source : © Cameroon Tribune

Par Marilyne NGAMBO TCHOFO

  • Est ce vraiment la solution?

  • Enfin on aura encore le gaz sctm .et pourquoi les dettes quand le gaz n’a jamais été livré à crédit.

  • Esperons que ce soit une resolution et que nous ne souffrirons plus de rupture…

  • cesproblemes sont envenimés par celui qui se trouve au milieu des deux sur cette photo

  • Ils rient meme.

  • NOus seront satisfait lorsque le gaz SCTM sera disponible sur tous les points de vente du territoire

  • Rien ke son sourire nous montre déjà a kel poin ils va ce remplir les poche

  • J’espère que ce n’est pour engloutir sctm

  • la société Tradex elle- même doit fermer sa maison de faux qu’elle a créee à boum- gniebel pour diminuer le gaz qui est chargé dans les bouteilles à douala .

  • Si les responsabl de sctm continuent de mal gérer leur entreprise et qu’il y’a une autre pénurie l’État doit leur exiger des compte. C,est bien une entreprises privé mais à fort impact social.