Cameroun – Françoise Foning : la permanence de Bépanda en sons et couleurs un an après son décès

Françoise Foning, maire de Douala Vème, décédée le vendredi 23 janvier 2015 à l'hôpital central de Yaoundé. | Photo d'archives
Françoise Foning, maire de Douala Vème, décédée le vendredi 23 janvier 2015 à l’hôpital central de Yaoundé. | Photo d’archives

Les militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), les enfants, les cadres de la République, les autorités administratives et religieuses, ont pris part à un culte œcuménique en sa mémoire mercredi le 20 janvier 2016 à Bépanda (Douala). 

La cité économique en général et la permanence de la défunte Maire Françoise Foning, située à Bépanda, en particulier, ont vibré au soir du mercredi 20 janvier 2016 au rythme d’un culte œcuménique. Plus d’une centaine de citoyens vêtus en pagne du Rdpc, étaient présents. Femmes, hommes, enfants, ont tenu à prier le Christ afin qu’il accorde sa miséricorde à sa brebis. Louanges, danses, ont fait foi du vide laissé par la mort de Françoise Foning. Ses enfants et petits-enfants ne s’en sont pas encore remis un an après. « Nous avons voulu célébrer une messe pour confier l’âme de maman au Tout-Puissant. Il ne s’agit pas d’un rassemblement politique. Nous avons tenu à renouveler nos remerciements à toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont apporté un soutien durant cette difficile période », confie à CAMERPOST Salomon Tsobgny, fils aîné de la défunte et chef de famille. D’après lui, il est question de prier tous ceux qui ont connu Françoise Foning d’avoir une pensée pieuse pour le repos de son âme. Il s’agit juste « d’une commémoration dans le recueillement », poursuit l’interlocuteur.

Conducteurs de mototaxis, élèves, étudiants, cadres de la République, autorités administratives et locales, religieuses et traditionnelles ont uni leur voix à la famille biologique de la défunte. Très à l’écoute de l’homélie, tous ont saisi les enseignements des prélats qui se résumaient en ces mots: « vanité de vanité, tout est vanité. Nous devons chercher le Royaume des cieux et le reste nous sera donné. Il faut s’élever du monde matériel ». Même les coupures instantanées de l’électricité n’ont pas dissuadé les uns et les autres de leur but : celui de participer au culte jusqu’à la fin.

Née en 1949 dans la Menoua, Françoise Foning avait été internée au service de réanimation, à l’hôpital central de Yaoundé, suite à un accident de la circulation survenu le dimanche 18 janvier 2015, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale politique. Cet accident, qui lui avait valu la fracture de ses deux jambes, l’a conduite à la mort cinq jours plus tard. C’était le vendredi 23 janvier. La Maire de Douala 5ème qui était considérée comme la Mascotte du Rdpc, le parti au pouvoir,  s’en va en emportant son dynamisme débordant.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz