Cameroun : Fort taux de mortalité des entreprises selon la Direction générale des impôts

Fort taux de mortalité des entreprises selon la Direction générale des impôts 7 Ph. Illustration

Le dispositif de suivi de la mortalité des PME camerounaises publié mercredi par le Centre d’analyse et de recherche sur la politique économique et sociale (CAMERCAP-PARC) révèle que 72,24% des sociétés créées depuis 2010 sont inexistantes dans le fichier national publié en mai 2016 par la Direction générale des impôts (DGI).

Sept sur dix des entreprises créées de 2010 à 2015 n’ont pas été en activité jusqu’en mai 2016 et ne sont donc pas reconnues par l’administration fiscale camerounaise.

L’environnement des affaires peu motivant caractérisé notamment par le manque d’engagement des établissements de financement, le mauvais encadrement des entrepreneurs, etc… sont parmi les goulots d’étranglement qui empêchent l’épanouissement des entreprises camerounaises, indique-t-on.

Chez les femmes par exemple, il est noté un taux de survie de 22,09 pour cent contre 29,58 pour cent pour les hommes.

Par secteur d’activité, le taux de survie des PME place en tête la transformation (66,43%), l’agriculture et l’élevage (46,84%), le commerce (31,64%), l’assistance, le conseil et l’assistance (28,16%), le bâtiment et les travaux publics (25,86%), la prestation de services (23,74%) et autres (28,71%).

Par © CAMERPOST

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz