Cameroun – Formation professionnelle : Sangmelima à la pointe

Le Premier ministre, Philemon Yang, inaugure le Centre de formation professionnelle d’excellence de Sangmelima (CFPE) | Ph. © CT

Le Centre d’excellence ultramoderne, fruit de la coopération avec la Corée, a été inauguré hier par le Premier ministre, représentant personnel du chef de l’Etat.

Le Centre de formation professionnelle d’excellence de Sangmelima (CFPE), inauguré hier, au nom du chef de l’Etat, par le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, est plus qu’un fleuron dont la beauté architecturale séduit. Il est la matérialisation d’une vision et d’une orientation du gouvernement camerounais pour une formation professionnelle de qualité. C’est, en substance, ce qu’on peut retenir du mot de circonstance du chargé d’Affaires à l’ambassade de Corée au Cameroun, Mme Yujin Hong. Ce pays a soutenu la réalisation du projet de construction desdits centres dans les villes de Sangmelima, Douala et Limbé, pour un coût total de 24 milliards de F dont 17 milliards issus d’un prêt d’Exim Bank Korea.

Au regard de l’ampleur de l’investissement et de la portée dudit projet démarré en février 2013, la cérémonie d’inauguration d’hier a connu une forte mobilisation de membres du gouvernement, dont le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle (MINEFOP), Zacharie Perevet, des élites et forces vives du Sud en général et du département du Dja-et-Lobo en particulier. Le MINEFOP a indiqué, dans son intervention, que l’ouverture de ce centre contribuera significativement à « l’amélioration de l’offre quantitative et qualitative de la formation professionnelle, en vue d’une insertion réussie des jeunes et des chercheurs d’emploi ».

En clair, le CFPE aura pour vocation de proposer aux jeunes des formations correspondant aux standards internationaux de qualité dans 14 métiers identifiés. Ceux-ci se recrutent dans le génie foresterie-bois, le génie mécanique, l’industrie d’habillement, le génie électrique et électronique, les métiers de l’esthétique du corps, l’informatique et multimédia et l’hôtellerie-tourisme. Fruit de la coopération entre le Cameroun et la République de Corée, le CFPE a une vocation sous-régionale. Il entend donc s’ouvrir aux jeunes des pays de la sous-région Afrique centrale.

A ce titre, il bénéficiera également de l’expertise coréenne en matière de formation et professionnalisation.

Source : © Cameroon Tribune

Par Azize Mbohou

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun – Formation professionnelle : Sangmelima à la pointe"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Armel Nembot

Qu’avez vous fait de tous ceux qui sont formés déjà ?

wpDiscuz