Cameroun – Football féminin : Les Lionnes indomptables ou l’arbre qui cache la forêt

L’effet Lionnes se serait estompé | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo

Les amateurs du football ne sont pas au bout de leurs surprises au Cameroun. La version féminine du football, bien que riche en talent, peine étrangement à émerger.

Les footballeurs polarisaient jadis l’attention du public national. Aujourd’hui ce sont les dames qui font les frais de la gestion à la camerounaise. La saison 2017 s’annonçait pourtant prometteuse pour les footballeuses. Elle pourrait malheureusement s’aligner sur les précédentes, au vu des manquements observés dans le football féminin.

Les performances des sélections nationales de football féminin n’auront finalement pas eu l’effet escompté. Le football réservé aux dames ne semble pas sorti de l’auberge au Cameroun. Ils sont nombreux qui pensent que les promesses faites en 2016, étaient le fait de l’euphorie causée par les participations des camerounaises à la Can senior, et à la Coupe du monde des (-17 ans). Les camerounaises n’ont soulevé aucun trophée, mais ont impressionné. Le manque d’expérience affiché par les fougueuses camerounaises en Jordanie (Coupe du monde cadet, Ndlr), combiné aux multiples succès de leurs ainés avaient définitivement convaincu. La réorganisation du football féminin au Cameroun n’était donc qu’une affaire de mois. Il était dorénavant question d’encadrer les multiples talents camerounais.

La majorité des déclarations allaient dans le sens de la préservation des acquis. Cela devait passer par des compétitions nationales plus régulières. Un tournoi d’accession en Ligue 1 féminine a été organisé au mois de janvier 2017, mais sans plus. Là s’arrête l’euphorie ! les Championnats féminins des Ligues 1 et 2 sont des plus incertains aujourd’hui. Leurs dates de lancement ne sont pas connues. Il n’y en aurait que pour le football masculin, dit-on. Il débutera le 25 février. Une compétition réservée aux footballeurs de 17 ans a également été instituée le 9 janvier. Elle prend en compte seize (16) formations. Rien concernant les compétitions féminines.

La Can 2016 de football féminin ainsi que la Coupe du monde féminine des (-17ans) sont désormais oubliées. L’émotion serait retombée. Le football local serait retombé dans ses travers, selon des observateurs. De leur avis le football féminin est le parent pauvre de la discipline au Cameroun. Et de poursuivre que les footballeuses et leur sort ne sont pas encore à l’ordre du jour, pas plus que l’institution de la Ligue spécialisée de football féminin devra encore attendre. L’heure est à l’organisation des Can junior et cadet, auxquelles le Cameroun prendra part.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz