Cameroun – Football féminin : La FECAFOOT à l’école japonaise

Tombi A Roko Sidiki, président de la fédération camerounaise de football, reçoit la délégation japonaise composée de Matsunaga Takashi et d'un entraineur de football | © CAMERPOST / Alain Kanga
Tombi A Roko Sidiki, président de la fédération camerounaise de football, reçoit la délégation japonaise composée de Matsunaga Takashi et d’un entraineur de football | © CAMERPOST / Alain Kanga

L’instance faîtière du football camerounais  a reçu des experts japonais ce mardi à Yaoundé.

La délégation de la fédération japonaise de football est en visite au Cameroun du 18 au 22 Avril 2016. Cette délégation, composée de son directeur général, Matsunaga Takashi et d’un entraineur de football, a été reçu ce matin par Tombi A Roko Sidiki, président de la fédération camerounaise de football en son siège.

En marge de la préparation de la Can féminine 2016, le Cameroun veut bénéficier de l’expertise nipponne. « C’est pour cela que la fédération (ndlr : FECAFOOT) a pensé qu’il était de bon ton que nous rencontrions nos amis japonais qui ont une expérience avérée dans le football féminin. Les japonais ont gagné en 2011 la coupe du monde féminine en Allemagne en battant les USA et c’était une grande première. Pour arriver à ce niveau nos amis japonais ont mis sur pied une stratégie pour arriver à ce résultat. Nous pensons que le potentiel que nous avons au Cameroun est impressionnant.  En bénéficiant de l’expérience japonaise, en appliquant la même stratégie nous pensons que dans 7 ans nous pouvons arriver en finale d’une coupe du monde. Pourquoi pas la gagner » s’est réjoui Tombi A Roko au cours du point de presse.

Le président de la Fécafoot a également annoncé d’autres partenariats qui pourraient bientôt se matérialiser. « Nous allons signer avec la France. Déjà nous négocions un match amical pour jouer au Cameroun contre la France. Si nous voulons que nos filles s’habituent à la haute compétition, il faudrait que nous ayons des partenariats avec les grands pays qui ont déjà gagné la coupe du monde comme les Etats Unis, le Japon et l’Allemagne. »

Des actions louables pour la Fécafoot mais avant de gagner la coupe du monde le prochain défi des lionnes indomptables c’est la Can 2016. Les filles d’Enow Ngatch ne sont toujours pas en stage interne.

©  CAMERPOST par Alain Ghislain Kanga

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz