Cameroun : La Fondation BGFIBank renforce son engagement en faveur de l’éducation des enfants en situation de précarité

La Fondation BGFIBank renforce son engagement en faveur de l’éducation des enfants en situation de précarité au Cameroun | Source: Fondation BGFIBank

Le financement additionnel alloué à ce programme au titre de la rentrée académique 2016-2017 par la Fondation, a permis à 200 élèves supplémentaires de poursuivre une scolarité normale et complète

Le 16 décembre 2016 a marqué la deuxième phase du programme de scolarisation et d’accompagnement des enfants défavorisés au Cameroun, notamment dans la ville de Douala. Financé par la Fondation BGFIBank, en partenariat avec l’association Women of Africa (WOA), ce sont plus de 350 enfants orphelins et enfants vulnérables qui ont bénéficiés de ce programme lancé en 2015.

Le financement additionnel alloué à ce programme au titre de la rentrée académique 2016-2017 par la Fondation, a permis à 200 élèves supplémentaires de poursuivre une scolarité normale et complète, à travers notamment la fourniture des kits scolaires, des bourses scolaires, de l’équipement des établissements concernés en table-bancs, de l’aménagement des espaces ludiques et de l’organisation des activités extra scolaires.

Ce partenariat qui constitue pour la Fondation une initiative majeure en faveur de l’éducation des enfants, a pour objectif de lutter contre la déperdition et l’abandon scolaires au Cameroun, notamment dans les bidonvilles de Ndogsimbi, Ndogpassi, Logbaba II et Bilonguè à Douala, d’une part en s’attaquant aux obstacles financiers qui les empêchent de se rendre à l’école et, d’autre part, en aidant à renforcer la qualité de l’enseignement par la formation des enseignants.

« Nous ne devons priver aucun enfant de la promesse d’une éducation de qualité, car les enjeux sont trop importants. L’éducation n’offre pas seulement un plus grand nombre de possibilités pour un enfant, mais peut également avoir un impact sur le sort de sa famille toute entière » a déclaré le Président de la Fondation BGFIBank, Henri Claude Oyima.

Plusieurs acteurs étaient présents à cette cérémonie aux côtés de la Fondation et de son partenaire WOA, dont les autorités municipales et traditionnelles de la ville de Douala. Les bénéfices du programme, ainsi que les moyens mis en œuvre ont été présentés avec l’objectif d’amplifier encore plus la mobilisation de tous en faveur des enfants. Il s’agissait également d’accroître la coordination entre les différents acteurs, afin de mieux informer les parents d’élèves de l’intérêt de scolariser leurs enfants.

À l’issue de la cérémonie la Présidente déléguée de l’association Women of Africa, Patricia Djomseu a déclaré : « Nous sommes satisfaits de pouvoir œuvrer aux côtés de partenaires de confiance comme la Fondation BGFIBank. Aujourd’hui nous travaillons ensemble pour défendre les droits des enfants les plus démunis, les soutenir à travers l’accès à l’éducation, afin de leur permettre d’envisager un avenir meilleur ».

Distribué par APO pour Fondation BGFIBank.