Cameroun : fin de parcours pour une voleuse de bébé

Le bébé volé a été retrouvé dans la ville de Mbandjock | photo d'illustration
Le bébé volé a été retrouvé dans la ville de Mbandjock | photo d’illustration

La cavale n’a duré que trois jours. La voleuse a été vite appréhendée par les forces de l’ordre. Le bébé se porte heureusement bien.

Daniel Pearl Mumbari du nom du bébé âgé seulement de 10 mois a été retrouvé dans la ville de Mbandjock, grâce à une synergie entre les policiers de la ville de Mbandjock région du Centre et ceux du commissariat du troisième arrondissement de la ville de Bamenda dans la région du Nord-Ouest.  La voleuse du bébé est une certaine Honorine, âgée de 20 ans.

L’affaire qui s’achève fort heureusement a commencé lorsque la famille du petit Mumbari recherchait une nounou devant s’occuper de leur progéniture. C’est à cause de la négligence de cette dernière, que la voleuse s’est infiltrée au domicile des parents pour kidnapper l’enfant. Mais comme il n’y’a pas de crime parfait, dame Honorine va abandonner sur le lieu de l’enlèvement son téléphone portable.

Au fait de la disparition du nouveau-né, sa mère a déclaré avoir pleuré au point d’être sans voix. Pour son papa, il dit avoir été confus allant dans tous les sens, question de voir s’il était possible de retrouver son fils, mais en vain. La police va être mise au parfum.

La police de Bamenda va retracer l’historique des appels en collaboration avec un opérateur de téléphonie mobile pour localiser les destinations des appels. Dans le coup de filet, la police découvre que la voleuse prendra la route de Mbandjock. En synergie avec la police de la ville de Mbandjock, la traque va mener les deux groupements qui mettront la main sur le malfrat, en compagnie de son copain heureux d’avoir enfin un bébé, dans la ville sucrière, à des centaines de kilomètres de là.

L’enquête de la police relève que la jeune femme est partie de la ville de Mbandjock l’année dernière. En partant, dame Honorine avait fait savoir à sa belle-famille, qu’elle portait un bébé depuis trois mois et qu’elle devait enfanter plutôt dans le Nord-Ouest.

Tout est bien qui finit bien, l’infortunée appréhendée médite actuelle sur son sort dans les locaux de la police judiciaire de Bamenda, alors que les parents poussent le soupir.

© CAMERPOST par Augustin TACHAM