Cameroun – Filières cacao-café : renforcement du projet semencier

Henri Eyebe Ayissi, Ministre de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER), pour le renforcement du projet semencier | Ph. Archives

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER) a opté pour le renforcement du projet semencier afin d’accroître la production dans les filières cacao-café, a appris APA, mardi, lors de la 8e session du comité de pilotage du Projet semencier cacao-café (PSCC).

A en croire le ministre de l’Agriculture, Henri Eyébé Ayissi, cette session « qui se tient dans un contexte particulier, se doit d’avoir à cœur, la contribution du secteur agricole dans le développement de notre pays ».

En d’autres termes, il est question de contribuer à l’augmentation et à l’extension des champs semenciers, à la production et la diffusion du matériel végétal à haut rendement, à la création de nouvelles parcelles, au renforcement de la capacité des pépiniéristes et des producteurs.

L’amélioration de la production, souligne le département de tutelle, s’explique d’autant que les secteurs cacao-café représentent 3% du Produit national brut (PIB), 15% du secteur primaire et 30% des exportations non pétrolières.

Déjà en 2016, pour le cacao, 176 322 cabosses de cacao hybrides ont été distribuées contre 140 000 en 2015. Pour le café arabica, il s’agissait de maintenir la production de 1 979 kg de semences graines et de mettre à la disposition des planteurs, 2 459 216 de boutures racinées contre 2 500 000 en 2015.

Pour 2017, quelque 200 000 cabosses de cacao sont attendues, soit une augmentation de 16,7% ; 2 500 kg de semences graines pour le café arabica et 3 500 000 boutures pour le café robusta sont prévues.

© CAMERPOST avec © APA