Cameroun : la filière oléagineuse en proie à la contrebande et des produits dangereux pour la santé

La filière oléagineux en proie à la contrebande et des produits dangereux pour la santé | Crédit photo : Mathias Ngamo / Illustration
La filière oléagineux en proie à la contrebande et des produits dangereux pour la santé | Crédit photo : Mathias Ngamo / Illustration

La filière camerounaise des oléagineux est actuellement menacée par l’envahissement du marché par des produits importés en contrebande et dangereux pour la santé humaine, selon l’Association des raffineurs des oléagineux du pays (Asroc).

S’exprimant mardi à Yaoundé, la capitale, les responsables de ce regroupement ont dénoncé un nombre impressionnant de ces produits, actuellement en circulation et qui ne portent aucune mention obligatoire pour leur commercialisation.

Il s’agit, selon l’Asroc, d’huiles végétales généralement réputées à base de soja ou de colza non enrichies à la vitamine A, frauduleusement importées et dont la plupart des stocks, saisis, portaient des dates de péremption dépassées ou falsifiées.

Le ministère de la Santé publique, interpellé, a acheminé des échantillons des produits réputés dangereux dans un laboratoire de l’université de Californie (États-Unis) dont les résultats seront communiqués dans les prochains jours, a affirmé le secrétaire général de ladite association, Jacquis Kemleu.

Le secteur des oléagineux, qui représente actuellement en tête des importations dans la balance des paiements, pointe à 9,5% du secteur industriel local dont 28,5% dans l’agroalimentaire.

Offrant également 50.000 emplois directs, il revendique à ce jour 630 milliards FCFA d’investissements.

© CAMERPOST avec © APA