Cameroun – Fièvre Ebola : Une folle rumeur sème la psychose par sms – 09/08/2014

Depuis plusieurs heures, un sms d’alerte circule faisant état d’un cas de contagion à Douala.

André Mama Fouda, ministre de la santé publique.
André Mama Fouda, ministre de la santé publique.

« Attention, urgent ! Le virus de l’Ebola a été découvert ce matin à l’hôpital laquintinie. On demande d’éviter les fiévreux (…). Envoie ça autant que tu peux à tous ceux de ton répertoire (…)».

Tel est le message d’alerte qui depuis ce matin du samedi 09 août 2014 circule sous forme de sms de téléphones en téléphones. « Quand j’ai reçu ce message, j’ai eu des sueurs froide car on dit que cette maladie est mortelle et n’a pas encore de traitement », confie Robert D., commerçant dans la ville de Yaoundé, désemparé.

Comme Albert, Edwige B., infirmière, a reçu le même sms mais semble prendre la chose avec beaucoup plus de maîtrise : « Rien ne prouve qu’il s’agit bel et bien de l’Ebola », estime-t-elle. « Tant qu’il n’y a pas un communiqué officiel des autorités sanitaires du pays, il n’y a pas milieu de s’inquiéter », ajoute-t-elle.

En effet, 08 août 2014, le ministre de la santé publique, André Mama Fouda, faisait face au média un état de la situation sanitaire du Cameroun, face à une probable émergence de cette maladie. Il a ainsi expliqué qu’aucun cas suspect d’Ebola n’a été déclaré au Cameroun. « La surveillance est renforcée dans tous les districts de santé aux frontières, dans les aéroports et les ports. (…) des unités de prise en charge et d’isolement des cas sont déjà identifiées dans nos hôpitaux », a expliqué selon Koaci.com, le ministre de la santé. « La République du Congo, qui a déjà subi plusieurs épidémies d’Ebola, a mis à notre disposition, deux kits comprenant une centaine de tenues de protection, pour le personnel médical », aurait poursuivi, toujours selon Koaci.com, le Minsanté.

Pourtant, la folle rumeur continue par sms interposés à semer la psychose dans la population, crédibilisée par la présence ressente de la maladie dans plusieurs pays voisins dont la guinée et le Nigéria, malgré cette sortie médiatique du ministre de la santé publique.

Précision

D’après l’encyclopédie en ligne Wikipédia, la fièvre hémorragique Ebola dont il n’existe à ce jour pas de vaccin ni de traitement spécifique homologué, est la maladie humaine provoquée par le virus Ebola. Il s’agit d’une fièvre hémorragique virale aiguë accompagnée d’une atteinte sévère de l’hémostase et du système immunitaire conduisant à une grave immunodépression. La fièvre Ebola est réputée être souvent mortelle chez l’homme, avec un taux de létalité pouvant atteindre 90 % lors des flambées épidémiques. Ces dernières surviennent principalement dans les villages isolés d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest, à proximité des forêts de feuillus humides tropicales et subtropicales. On n’a identifié aucun facteur de prédisposition à l’infection ; toutefois, les personnes de 20 à 30 ans semblent particulièrement sensibles au virus.

© Camer Post – Pascal FOTSO

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun – Fièvre Ebola : Une folle rumeur sème la psychose par sms – 09/08/2014"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Roger Sardih Lawan

voilà ce qui arrive quand les pouvoirs publics ne sont pas réactifs face à une crise! c’est à eux de réagir face à la rumeur soit pour la faire taire soit pour la confirmer! mais là rien! alors la rumeur va de trottoirs en trottoirs

wpDiscuz