Cameroun – Fêtes de fin d’année : le décor est planté

Yaoundé vibre déjà aux couleurs des fêtes de fin d’année | Illustration/DR

Grands moments de rassemblements familiaux, les fêtes pointent leur nez à l’horizon avec leur cortège de dépenses.

Sapins, flocons et guirlandes lumineuses ornent déjà les rues, quand ils ne sont pas vendus à la sauvette par de petits détaillants très entreprenants. Le calendrier, aussi, nous le rappelle un peu plus chaque jour : Noël 2016 arrive ! Chaque année, la période des fêtes de fin d’année galvanise et préoccupe. Le plaisir de passer du temps avec les proches et les amis est parfois perturbé par des préparatifs chronophages et la culpabilité des excès, notamment alimentaires. Le réveillon, Noël et le jour de l’an sont autant de raisons pour faire plaisir à tout le monde grâce à quelques valeurs sûres : gâteaux apéritifs, plats riches et copieux, alcool, cadeaux divers… Au mois de janvier, le retour au travail se fait généralement avec d’agréables souvenirs dans la tête et quelques regrets dans les poches.
A Yaoundé et bien d’autres grandes villes du pays, les magnifiques décorations installées par les autorités municipales ne manquent pas de ravir les petits et les grands, avec l’air enchanteur qu’elles donnent aux places et jardins publics. « En cette période, mes enfants apprécient particulièrement les ballades nocturnes. Ils peuvent alors contempler toutes ces lumières multicolores. Pour eux, c’est tout simplement magique. Nous terminons notre virée aux alentours de 20h par un restaurant avant de rentrer à la maison », confie Alexis S., père de famille. Tandis que les tout-petits émerveillés se gavent, par la suite, de contes enchanteurs devant la télévision, les plus grands se lancent dans des virées en boîtes de nuit ou dans des cabarets. « Nous y allons en bande, pour passer de bons moments», explique Gwen A., cadre dans un ministère à Yaoundé.
En journée, les visiteurs se multiplient dans les magasins : enfants accompagnés de leurs parents, adolescents, adultes. Tous sont animés par la même frénésie : acheter encore et encore. Il faut dire que les vitrines des boutiques sont tentantes. Jouets, vêtements, chaussures, bijoux, cosmétique… Il y a des produits pour tous les goûts et pour tous les coûts, de l’utile au futile. Dans les rues, où le commerce informel propose également des offres alléchantes, le temps semble s’arrêter et la magie de Noël opère. « Il est difficile de résister, surtout quand on a des enfants. J’ai pris deux poupées pour ma fille, un ballon et une voiturette pour mon garçon. Il me reste maintenant à payer le tailleur pour les vêtements que j’ai commandés. De voir la joie sur les visages de mes enfants quand ils recevront leurs cadeaux me met déjà du baume au cœur », assure Madeleine E., fonctionnaire.
En cette période, le marché des jouets et des vêtements n’est pas le seul à bien se porter. Celui des aliments prospère également. Et pendant que d’aucuns ont ainsi le cœur au boire, au manger et au vêtement, d’autres se soucient de l’état de leur âme. Aussi, de nombreuses églises déroulent-elles des programmes spéciaux pour leur assurer un passage sans casse à la nouvelle année. Jeûne, adoration, louanges, confessions, prières… beaucoup se préparent à fêter dans la joie du Seigneur.

Source : © Cameroon Tribune

Par Yvette MBASSI-BIKELE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz