Cameroun – Fête nationale de l’unité: Le baptême du feu de Marcel Niat Njifenji – 21/05/2014

Le président du Sénat a reçu, pour la première fois en tant que deuxième personnalité du pays, le chef de l’Etat au boulevard du 20 mai hier, à l’occasion de la parade civile et militaire marquant la célébration de la fête nationale de l’unité.

Marcel Niat Njifenji, le président du Sénat.
Marcel Niat Njifenji, le président du Sénat.

Le boulevard du 20 mai a servi de cadre comme à l’accoutumée, au défilé civil et militaire marquant la célébration du 42ème anniversaire de l’unification du Cameroun. Pour la première fois, Marcel Niat Njifenji a pris part à cette parade avec sa casquette de président du Sénat, et donc, deuxième personnalité du pays. C’est d’ailleurs à 9 heures 50 minutes exactement que ce fils du département du Ndé a fait son apparition sur le théâtre des opérations, précédé par Cavaye Yéguié Djibril le président de l’Assemblée nationale, Philémon Yang le Premier ministre, chef du gouvernement, … Et puis après, alors qu’on attendait plus que l’arrivée du président de la République, une limousine de couleur noire se stabilise devant la tribune.

C’est Chantale Biya qui vient elle aussi assister à ce grand évènement aux côtés de son époux qui foule le sol du boulevard à 10heures 10 minutes. Marcel Niat Njifenji serre alors pour la première fois sur ce boulevard du 20 mai, lors d’un défilé civil et militaire, la main du chef de l’Etat. Accueillis par Edgar-Alain Mebe Ngo le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Paul Biya se livre au rituel de la revue des troupes – encore plus courte – avant de prendre place à la tribune, après avoir serré la main à ses invités spéciaux. Cette année 2014, la célébration a été placée sous le signe de la synergie entre l’armée et la Nation, pour la paix, la sécurité et le développement du Cameroun. Un thème qui vient à point nommé, car notre pays est, depuis quelques temps, la cible d’attaques et d’enlèvements de toutes sortes, orchestrés par des groupes terroristes difficilement identifiables.

Dans ce contexte, la collaboration des citoyens s’avère incontournable pour traquer ces malfaiteurs de grand chemin. La participation à cette édition d’un détachement de l’armée ivoirienne constitué de 160 éléments venant de trois bataillons, et conduit par le comandant Yake est d’ailleurs une illustration de la détermination des pays africains à collaborer pour barrer la voix à cette nébuleuse qui sème la terreur ici et là sur le continent. Placé sous le commandement du général Sali Mohamadou, le défilé militaire à pied a duré deux heures d’horloge. Un moment pendant lequel les personnalités dont Paul Biya sont restées debout, saluant par des applaudissements les troupes.

L’une des attractions de cette parade aura été le carrousel exécuté par les forces de police. Une animation au cours de laquelle les citoyens ont été interpellés pour leur contribution pour le développement économique et l’émergence du Cameroun. L’armée dans toutes ses composantes a ainsi donné à voir, de même que les élèves et étudiants, les militants de partis politiques et tous les autres acteurs de cette grande parade qui a été suivie dans la soirée par une réception offerte au palais de l’unité par le couple présidentiel.

Source : © Le Messager
Par Joseph Flavien KANKEU

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz