Cameroun : la fête de l’Assomption se prépare dans les paroisses

La fête de l’Assomption se prépare dans les paroisses | Illustration/DR
La fête de l’Assomption se prépare dans les paroisses | Illustration/DR

Lundi le 15 août 2016 est férié. Un fait qui est dû à la fête de l’Assomption de Marie, c’est-à-dire sa montée au ciel sans avoir connu la corruption de la mort. Cette grande fête mariale date des premiers siècles de l’Eglise. « Première créature humaine à entrer avec son corps et son âme dans la gloire de Dieu, Marie préfigure notre destinée. Lors de la célébration de l’Assomption, le 15 août, nous ne célébrons pas tant la gloire de Marie que la gloire de Dieu, qui a accompli pour elle des merveilles », ont laissé entendre à CAMERPOST des chrétiens de l’Eglise catholique romaine.

Passée inaperçue à son époque, cette célébration est fêtée depuis vingt siècles dans les communautés chrétiennes. Aujourd’hui encore, sur tous les continents, des foules se déplacent pour fêter cette fille d’Israël. L’histoire rapporte que Marie porte en elle le Christ. Temple de Dieu,  Arche d’Alliance : toute sa vie est un mystère d’abandon et d’accueil. Elle se laisse envahir, transformer par Dieu. En sa faiblesse se manifeste ainsi la gloire du Seigneur.

C’est le sens de l’Assomption. « Avec elle, entrons dans le mouvement, montons vers Dieu! L’Assomption est une certitude de foi. Fruit de la résurrection du Christ, elle nous entraîne dans l’espérance. Surtout, elle met en valeur une dimension essentielle de la foi chrétienne : à l’école de Marie, accueillir le don de Dieu dans sa vie, célébrer cette grâce qui élève les humbles et rabaisse les puissants », expliquent des ouailles.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa