Cameroun – Fête de la jeunesse : les préparatifs du 11 février s’accélèrent

Les préparatifs du 11 février s’accélèrent | Photo d’illustration

La dernière répétition des établissements scolaires de l’arrondissement de Yaoundé V a eu lieu hier, à l’esplanade du stade Omnisports.

Des chants exécutés à tue-tête par les élèves du primaire. Des encadreurs vérifiant la coordination et la synchronisation des mouvements, y compris le décollage de la marche dans chaque rang, auprès de ceux du secondaire. Ce sont là entre autres activités menées hier par les élèves de la quarantaine d’établissements scolaires de l’arrondissement de Yaoundé V sélectionnés pour prendre part au défilé du 11 février prochain. C’était sous la coordination générale d’Augustine Léa Tchamain, cadre à l’Institut d’arrondissement de l’éducation de base de Yaoundé V. « Nous avons commencé les répétitions depuis la semaine dernière. Nous sommes à la dernière séance parce qu’il faudrait que les élèves ayant déjà maîtrisé les pas, se reposent afin d’être d’aplomb samedi, jour de la fête. Nous sommes prêts dans l’ensemble », explique-t-elle.
Pour la coordinatrice, le premier groupe de défilants prendra part à la parade qui se tiendra au Boulevard du 20 mai, le 11 février et le second défilera à l’Omnisports, pour le compte de l’arrondissement de Yaoundé V », explique notre source. Dans les rangs, les jeunes qui vont défiler pour la première fois sont enthousiastes et attendent impatiemment le jour-J. « C’est un devoir de participer au défilé pour le compte de la fête de la jeunesse. C’est une façon pour moi de témoigner mon attachement et amour à l’égard de mon pays. Pour nous, c’est aussi une responsabilité. Le président de la République nous le rappelle à chaque édition : nous sommes le Cameroun de demain », lâche Francine Mbia, élève.
Dans les établissements, l’heure est aussi aux  derniers réglages en matière de sketchs, théâtre, jeux divers par les différents acteurs. Au Collège polyvalent Saint-Augustin de Ngousso, Alain Georges Mbock, surveillant général rassure : « Nous aurons une kermesse à partir de 15h et une soirée culturelle vers 19h. Il s’agit des activités au cours desquelles les jeunes vont exprimer leurs différents talents dans tout ce qu’ils savent faire en matière d’interprétation, de danse, de ballets, danses traditionnelles, entre autres ».
Pour cette 51e édition placée sur le thème : « Jeunesse et défis de la construction d’une nation exemplaire, indivisible, forte et émergente », les responsables des établissements scolaires ont tenu à édifier les jeunes sur leur apport au développement du pays. « C’est une interpellation et nous devons redoubler d’ardeur à l’école pour obtenir non seulement, nos diplômes mais aussi prôner l’amour pour la patrie », conclut Marguerite Viviane Akon, élève en classe de première au lycée de Mballa II.

Source : © Cameroon Tribune

Par Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG

 

Réactions

Catherine Onguene Ongolo : « J’aime mon pays »

Elève en 2nde ESF, collège polyvalent Saint Augustin de Ngousso

« Je suis Camerounaise. J’aime mon pays. J’aime ma nation. Pour tout cela, c’est de mon devoir de prendre part au défilé. Pour la construction de mon pays, je dois travailler à l’école, aider mes camarades à mieux s’exprimer en français et en anglais. C’est à nous de montrer le droit chemin à nos cadets du primaire, en faisant régner l’ordre et la discipline dans nos établissements scolaires. Le désordre ne paye pas et ne fait pas avancer. J’ai deux objectifs à atteindre : finir au plus vite mes études au secondaire pour enchaîner avec l’université. Je rêve de devenir pédiatre. Ce sera ma contribution à l’émergence du Cameroun ».

 

Durance Ngaha : « Uplift Patriotic Values Of My Country »

Lower Sixth Student, Government Bilingual High School Essos, Yaounde

« I am happy to be part of preparations to mark the national Youth Day. As a young Cameroonian, I want to uplift the patriotic values of my country and to proclaim its unity through the grand march-past that usually takes place on Youth Day. From the theme of celebration, I have gathered that I must not be part of actions that divide the nation and threaten its national unity. I need to behave properly and avoid delinquent activities so as to fully contribute to the development of Cameroon ».

 

Joyce Bebih Onjabock : « Je suis fière d’être Camerounaise »

Elève au CEII, école publique Mfandena

« Je suis très heureuse de prendre part au défilé parce que je souhaiterais être vue par les autorités au Boulevard du 20 mai, le 11 février prochain. Je suis fière d’être Camerounaise, de vivre en paix et d’aller à l’école. Je souhaiterais devenir enseignante pour aider mon pays à former mes petits frères et sœurs, cela participe au développement de mon beau pays. »

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz