Cameroun – Fenassco A : pluie de sanctions chez les athlètes – 08/04/2015

Louis Bapès Bapès. Ministre des Enseignements secondaires. | Photo d'archives
Louis Bapès Bapès. Ministre des Enseignements secondaires. | Photo d’archives

De nombreux fraudeurs ne  répondant pas aux critères  de sélection des  jeux ont été disqualifiés par la commission de morphologie.

Avant même d’avoir débuté la compétition, de nombreux athlètes ont été disqualifiés des Finales nationales des jeux scolaires 2015  par la commission de morphologie. C’est le cas dans huit des neuf disciplines sportives retenues pour la compétition. Seul le tennis de table est jusqu’ici épargné. D’après le président de cette commission, Ambroise Guemmir, les fraudeurs sont plus nombreux que les années antérieures. « Pour le moment, nous ne pouvons pas communiquer un chiffre exact. Le Minesec communiquera sur le sujet en temps opportun », précise ce dernier. Les encadreurs, pourtant pas ignorants du règlement intérieur  qui régit les jeux Fenassco, sont pointés du doigt. Lors de ses examens, la commission morphologie met l’accent sur deux points : les aspects scientifique et impartial.

Pour le premier critère, les responsables de la commission comptent les dents des athlètes. Tous ceux qui ont 32 dents sont automatiquement hors compétition. De sources médicales à la commission de morphologie, un adolescent de 18 ans ne peut pas encore avoir 32 dents comme un adulte. En outre, grâce à certains documents, les organisateurs ont découvert qu’il y a des participants participent aux championnats civils. Donc, ils ont au moins 23 ans.  Aussi, ne peuvent-ils plus prétendre participer aux jeux Fenassco,  car ils sont plus âgés. Pour le critère impartialité, les athlètes ont été identifiés nus. La commission de morphologie est née en 2013 à Bertoua, dans la région de l’Est, sur instruction du ministre des Enseignements secondaires, Louis Bapès Bapès. Celle-ci  a pour but de lutter contre la tricherie et le mercenariat. L’autre point noir de la compétition,  c’est la découverte de licences falsifiées. Une nouvelle technique de fraude est même entrée en vigueur. Il s’agit de l’admission des apprenants des établissements non-qualifiés dans les rangs.

Sur le plan purement sportif, jusqu’à hier après-midi, la région de l’Adamaoua, occupait provisoirement la première place du classement des récompenses avec quatre médailles en or, trois en argent et une en bronze. La région château d’eau s’illustre  autant dans les disciplines collectives qu’individuelles. En judo, ses compétiteurs ont glané une médaille en or, mais également en athlétisme. Les autres régions, se disputent les places dans le classement non-officiel. Il faut noter que le Minesec présent dans la vieille ville, a fait le tour des différents sites de compétition. Louis Bapès Bapès veille au bon déroulement des Finales nationales des jeux scolaires.

Source : © Cameroon Tribune

Par Mireille ONANA MEBENGA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz