Cameroun : les femmes sensibilisées sur la pandémie du Sida

Des femmes sensibilisent dans la ville de Douala | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

En prélude à la Journée internationale de la femme 2017 dont le thème est : « les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50-50 d’ici 2030 », la gente féminine a eu un échange vendredi le 24 février 2017 à Douala. Une initiative d’Angele Priso, présidente de la sous-section OfRdpc (Organisation des femmes du rassemblement démocratique du peuple camerounais) La Gloire. L’un des thèmes abordés a porté sur le genre et le VIH Sida. Il a été question d’impliquer les femmes dans les initiatives de lutte contre le VIH Sida.

Communication

Et pour y parvenir, les organisateurs ont fait venir sur le site des membres d’une organisation appelée « Swaa Littoral ». Valery Ketcha et Kaptchouang ont, de ce fait, révélé que plus de femmes sont infectées par la pandémie au Cameroun. Soit 5,6% contre 2,9% chez les hommes. Pour réduire ce taux, les panélistes ont donné des conseils. « Chaque famille doit appliquer l’approche genre pour un plus grand épanouissement de ses membres. La communication dans le couple sur le sujet est bien», ont recommandé des compatriotes à l’attention de CAMERPOST. Sur place, l’assistance a eu droit à des séances pratiques sur l’utilisation des préservatifs masculin et féminin, une méthode préventive. Un fait qui a poussé les femmes à remercier les organisateurs.

Infection

Par ailleurs, Swaa Littoral mène comme activités : le dépistage des enfants affectés par le VIH et suivi médical des enfants et adolescents infectés ; l’accompagnement psychologique et social des enfants exposés, des enfants et adolescents infectés (entretien individuel du couple mère enfant, préparation et annonce du statut aux enfants, classes thérapeutiques, éducation globale à la sexualité, consultations gynécologiques pour les adolescentes, appui scolaire et aide sociale d’urgence, etc.) Sans oublier le suivi médical et psychosocial des femmes enceintes/mères séropositives (CPN et CpoN, ARV, charge virale, kit alimentaires…) ; le suivi et soutien nutritionnel aux enfants exposés (SLM, farines enrichies) ; l’accompagnement des familles pour la réalisation du dépistage précoce par PCR des enfants exposés.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz