Cameroun : Une femme vole un bébé à l’hôpital de district d’Obala

Une femme vole un bébé à l'hôpital de district d'Obala | Photo d'illustration
Une femme vole un bébé à l’hôpital de district d’Obala | Photo d’illustration

Rattrapée par un conducteur de mototaxi, elle a été déférée au parquet de Monatélé par la brigade de gendarmerie. L’affaire continue de faire grand bruit dans la petite bourgade d’Obala, sise à une trentaine de kilomètres de Yaoundé la capitale du pays. Il s’agit du vol d’un bébé à l’hôpital de district le 17 février dernier. Ce jour-là, à l’heure des visites et vaccinations post natales, la nommée Nga Marie Solange, résidant à Yaoundé, propose à sa voisine de banc, Kabeyene Mbida Marie Vivine, venue du village Yebtang dans l’arrondissement d’Obala, de tenir son bébé pendant qu’elle va remplir les formalités nécessaires pour accéder aux soins. De retour de la caisse, la mère constate amèrement que son bébé de 10 mois a disparu. L’inconnue ayant fait preuve de sollicitude tantôt aussi.

Elle a profité de l’attention détournée de la mère pour emprunter une mototaxi. Et c’est la vigilance du conducteur de l’engin, Onana Tong, qui va permettre de la démasquer et de retrouver le bébé. « Elle m’avait proposé 400 Frs pour la course. Mais au bout de quelques centaines de mètres seulement, elle a dit être arrivée et m’a remis 1000 Frs, en me demandant de garder la monnaie. Ça m’a immédiatement fait tiquer dans cette ville où j’ai constamment des disputes avec les clients même pour 100 Frs », a plus tard expliqué le jeune homme aux gendarmes. Trouvant l’attitude de sa passagère suspecte, il décide de suivre le véhicule de transport public qu’elle emprunte ensuite pour se rendre à Yaoundé. Au bout de quelques kilomètres, le conducteur de mototaxi intercepte le véhicule et somme la dame de descendre afin d’y voir plus clair, non sans expliquer aux passagers combien son comportement l’intrigue. « La femme semblait particulièrement agitée, apeurée et n’a opposé aucune résistance. Ses compagnons de voyage ont poursuivi leur route sans particulièrement chercher à savoir ce qui se passait. Restés seuls, elle a avoué avoir effectué le déplacement juste pour voler un bébé. Elle m’a proposé une forte somme d’argent pour que je ferme les yeux et la laisse partir », a encore confié le chauffeur de la moto aux gendarmes.

La dame ayant avoué son forfait, son enquêteur d’un moment la convainc de retourner déposer le bébé à l’hôpital. C’est ainsi que le chauffeur et la dame rebroussent chemin, achevant leur course à la brigade de gendarmerie d’Obala cette fois. Le vol du bébé y étant déjà déclaré, les pandores ont simplement eu à mettre la suspecte au frais. Au terme de l’enquête, elle été déférée au parquet de Monatélé où elle médite actuellement sur son sort.

Source : © Cameroon Tribune

Par Ghislain AYINA NYASSA (DDCOM Lékié)