Cameroun : La FECAFOOT résilie un contrat de construction de 4 stades (officiel)

Cameroun : La FECAFOOT résilie un contrat de construction de 4 stades (officiel)

Le comité exécutif de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) a annoncé la résiliation de plein droit des conventions de partenariat la liant à l’entreprise de droit américain Prime Potomac, en charge de la construction de stades dans les villes de Bamenda (Nord-Ouest), Bagangté (Ouest), Bafia (Centre) et Sangmélima (Sud).

Le communiqué y relatif, publié à l’issue d’une réunion tenue vendredi dans la capitale du pays, Yaoundé, n’indique pas les motifs de cette révocation et ne précise pas davantage le sort désormais réservé auxdites arènes.

Il valide, par contre, le contrat par objectifs dans le cadre du programme «Forward» de la Fédération internationale de football association (FIFA), relatif à la construction des terrains en gazon synthétique dans les stades municipaux des villes de Bertoua (Est), Ngaoundéré (Adamaoua), Maroua (Extrême-Nord) et Bafang (Ouest).

Le programme «Forward», d’un montant de 5 millions de dollars pour chaque association et pour un cycle de quatre ans, est dédié aux investissements dans des projets de football (terrains, compétitions et football féminin).

S’agissant de la convention avec Prime Potomac, elle fut, en avril 2016, matérialisée par le lancement des travaux de construction des 4 stades aujourd’hui à l’arrêt et dont la réalisation devait aboutir au bout de 6 mois.

Voici peu, le partenaire de la FECAFOOT avait justifié l’arrêt des travaux, entre autres, par des exigences de rétro-commissions ainsi que l’incapacité du commanditaire à donner des garanties de solvabilité, l’instance fédérale rétorquant à son tour que c’est le prestataire qui traînait les pieds dans le processus de levée de fonds.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Cameroun : La FECAFOOT résilie un contrat de construction de 4 stades (officiel)"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Alain Claude Snow

La can la n viens pas chez nous walai

Sergio Obam

Hoooo Camerún

Sergio Obam

¿Quien va a pagar está empresa?

Born'Again Ngankeu

L’affaire de can là Ha allons seulement

Jean Moreau Nlend

Ce sont pas les stades de la can

Taldja Yadja

Cette entreprise n’a jamais existé monsieur tombi si oui prouve. Tu te sens progressivement rattrapé par le temps

Thierry Agnama Endele

Tombi a voulu faire une auto campagne par des pseudo réalisations et assurer sa légitimité , mais l’usure du temps a mis a nue son stratagème machiavélique et n’a contribué qu’a le discréditer….!!!!

Taguene Mamdjara

mais il est tjrs là. et reste presi de la fedé

Ibrahim Issiakou Issiakou

La fecafoot va payer les prestations avec quel argent ?

Pier Emmanuel

Qui a dit que c’était les stades pour la Can? Les kmers sont terribles…on mélange trop vite patates et macabo

Alain Martial Mbilongo Noah

Et oui je suis parfois stupéfait par les réactions.

Aaron Elouti Ekango

C’est le résultat de l’imposture.Il faut que les camerounais comprennent qu’ils doivent commencer par bien faire les petites choses avant de prétendre à la création de la monnaie ou de boycotter les produits français.Le mal du Cameroun,c’est la lutte des intérêts égoïstes.Le président de la fécafoot pour se rendre crédible,aurait fait un deal avec cette société pour nourrir l’ignorance de la masse des camerounais qui se comportent comme des moutons.Avec le temps,les choses se dévoilent.Ceux qui avaient démontré que la Fécafoot ne disposait pas de moyen pour construire ces stades étaient traités de tous les noms d’oiseaux de mauvaise augure.

Joseph Ponlenou

Dès le début de cet histoire, on sentait l’arnaque, eux même ils ont compris qu’on ne nous prend plus facilement

wpDiscuz