Cameroun : Le FBI participe dans une enquête de cybercriminalité

Cameroun : Le FBI participe dans une enquête de cybercriminalité

La justice camerounaise qui est aux trousses de 602 présumés cybercriminels impliqués dans un vaste mouvement d’escroquerie ayant touché 2700 personnes à travers le réseau social Facebook, bénéficie de l’appui technique du Bureau fédéral d’investigation américain (FBI) dont des fins limiers ont été dépêchées au Cameroun pour la circonstance, a appris mercredi APA de sources proches de l’enquête.

Selon de fiables informations, 90 personnes ont déjà été interpellées, principalement dans les villes de Douala, Yaoundé, Bamenda, Buea et Kumba où des procès sont en cours au Tribunal de Grande instance du Mfoundi à Yaoundé et le Tribunal de grande instance du Wouri à Douala.

Au total, ces présumés cybercriminels auraient dépouillé leurs victimes, essentiellement des Américains et des Français plus de 4 milliards de francs CFA.

Sur le mode opératoire, l’hebdomadaire Kalara rapporte que certains accusés qui ont plaidé « coupable » ont expliqué qu’ils se servaient de faux profils Facebook sensés appartenir à des personnes de race blanche pour vendre des articles et des objets.

Il s’agit en occurrence des vêtements, des œuvres d’art, des animaux de compagnie… dont les prix oscillaient entre 15 000 francs CFA et 100 francs CFA.

Il était ensuite demandé au « client » de payer les frais d’achat ainsi que les frais d’envoi via les cartes Visa et MasterCard, le client devant acheter des cartes prépayées, les gratter et transférer les codes au « vendeur » via Facebook ou le téléphone.

Une fois ces transactions effectuées, il ne restait qu’à l’arnaqueur de procéder au retrait de l’argent dans les guichets automatiques au Cameroun.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz