Cameroun – Faillite bancaire : Un dialogue pour rendre justice aux victimes de la défunte « Cofinest »

La fermeture de Cofinest en 2011 toujours au coeur des débats | Archives/DR
La fermeture de Cofinest en 2011 toujours au coeur des débats | Archives/DR

Les travaux de la troisième journée de  «dialogue social Banque-microfinances-clients » organisés par la Mutuelle Inter-Africaine des Consommateurs des Biens et Services (Miacbis) ont eu lieu le 5 juillet 2016 à Douala. Sous la coordination de l’auditeur bancaire Pierre Numkam, président de ladite association, il a été rappelé à toutes les victimes des faillites bancaires et aux avocats la nécessité de se mettre ensemble pour une action collective à mener au niveau de la communauté nationale toute entière afin que « justice soit rendue aux victimes de cette escroquerie sociale de grande envergure », a souligné l’organisateur Pierre Numkam. Pour lui, « très curieusement, jusqu’à ce jour, seule la somme de 1, 081 Milliards de francs Cfa a été restituée aux clients-déposants de Cofinest S.A ».

Pourtant, a noté CAMERPOST, il a été rappelé qu’à la fermeture de la Compagnie financière de l’Estuaire (Cofinest), le montant total des «Dépôts de la clientèle» dont on demande restitution était de 17 376 122 221 (Dix-sept milliards trois cent soixante-seize millions cent vingt-deux mille deux cent vingt et un) Francs Cfa ; Que le nombre de clients-déposants était de 76 763; Que sur ces dépôts et à la même date Cofinest S.A détenait encore en l’état, dans son «Compte de trésorerie», la somme totale de 5 396 386 338 Francs Cfa, dont 300 millions de F Cfa en titres de trésorerie, 918 301 884 F Cfa en espèces dans ses caisses et 4 178 084 454 F Cfa en dépôts auprès de dix (10) Banques dites classiques de la place ; Enfin que le montant total des «crédits à la clientèle» qu’il fallait recouvrer et dont l’essentiel a été déjà recouvré au jour d’aujourd’hui était de 9 491 413 268 FCFA (neuf milliards quatre cent quatre-vingt-onze millions quatre cent treize mille deux cent soixante-huit).

Le combat mené par la Miacbis consiste à ce que toutes les victimes rentrent en possession de tous leurs dépôts. D’où la sensibilisation continue. Les travaux de la 4e Journée de Dialogue-social Banques-Microfinances et leurs Clients sont prévus pour le début du mois d’août 2016.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz