Cameroun – Extrême-Nord : la police pour sécuriser les voyageurs – 30/07/2015

Une agence de voyage au Cameroun | Photo d'illustration
Une agence de voyage au Cameroun | Photo d’illustration

Ils sont déployés dans les sièges des compagnies de transport pour veiller au respect des nouvelles mesures décidées par les autorités de la région.

Hier peu avant 11 heures, des policiers lourdement armés ont pris d’assaut les compagnies de transport installées non loin de la gare-voyageurs de Ngaoundéré. Ils sont venus faire respecter les nouvelles mesures sécuritaires décidées par les autorités de la région de l’ Extrême-Nord, dans  le cadre de la lutte contre Boko-Haram. C’est à la compagnie de transport Touristique Express que l’équipe des forces de maintien de l’ordre va tout d’abord prendre ses quartiers.

Fusils au point, ils inspectent les magasins et fouillent les bagages des passagers. Entre temps, un inspecteur de police demande à voir les bordereaux de voyage. Un homme transportant des colis suspects a été signalé dans l’agence. La panique s’installe chez les voyageurs. Plus de peur que de mal, le renseignement reçu par la police s’avère faux. Deux policiers y sont restés. Des consignes sont données aux vigiles de Touristique Express sur la fouille des voyageurs mais aussi des bagages. « Il faut une femme vigile pour fouiller ses consoeurs. Vous ne devrez pas bousculer les voyageurs », explique un officier de police.

A bord de leur véhicule, l’équipe de policiers passe au peigne fin les locaux et bagages des voyageurs de la compagnie Narral voyage, située à quelques mètres de Touristique Express. A l’entrée de la gare-voyageurs de Camrail, les petits regroupements de badauds sont dispersés par la police. Dans les autres agences de voyages installés non loin de la gare, les voyageurs et les bagages sont fouillés. La tournée continue. Danay Voyage est visité par les policiers. Ici, aussi, deux policiers sont laissés pour assurer la surveillance continue. Ils surveillent et fouillent les coins et les recoins de l’agence, identifient toutes les personnes. Les bordereaux de voyage aussi sont vérifiés. « Vous devrez installer une grille pour empêcher les motos-taxis d’entrer dans la cour de votre agence. Toute personne qui entre doit être fouillée », explique un policier au vigile de Danay voyage.

Il prend ensuite position au fond de l’agence et son collègue, à l’entrée principale. Les motostaxis ainsi que les vendeurs à la sauvette sont priés de quitter les lieux. Idem pour des colleurs de roues installés à l’entrée de l’agence. Dans les autres compagnies de transport où il y a moins de monde, des consignes de sécurité sont données et la fouille des bagages faite. Une équipe est laissée à l’entrée de Global voyage avec pour mission, apprend-on, de ratisser dans les trois compagnies de transport installées à proximité. Approché par Le Jour, un des policiers explique que dorénavant, des policiers seront là dans les agences pour la fouille des bagages et l’identification des voyageurs.

Source : © Le Jour

Par Adolarc Lamissia