Cameroun – Extension du Port autonome de Kribi : les financements disponibles

Patrice Melom, Directeur général du Port autonome de Kribi (PAK) | DR

Deux conventions de prêt pour le financement de cette étape du projet signées hier à Yaoundé entre les parties camerounaise et chinoise

Le projet de construction du complexe industrialo-portuaire de Kribi vient de connaître un nouveau coup de pouce. Les financements de la phase 2 qui consiste essentiellement en l’extension du port actuel, ont été bouclés. Deux conventions de prêt ont été signées hier à cet effet à Yaoundé. L’une portant sur un prêt préférentiel, l’autre sur un prêt concessionnel. Montant total, un peu plus de 415 milliards de F, représentant 85% de la somme estimée pour cette phase. Louis Paul Motaze, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire et Wei Wenhua, ambassadeur de la République populaire de Chine au Cameroun, au nom de China Exim Bank, ont scellé cet accord. C’était en présence de Edgard Alain Mebe Ngo’o, ministre des Transports et de Patrice Melom, directeur général du Port autonome de Kribi, entre autres personnalités.
Dans le détail, le premier accord de prêt, dit préférentiel crédit acheteur, s’élève à plus de 547 millions de dollars US, soit environ 326,42 milliards de F, avec un taux d’intérêt de 2% par an, sur une durée de 20 ans. Le second prêt, lui, est concessionnel et s’élève à un milliard de yuans, soit 89,4 milliards de F. Ces deux accords interviennent alors  que la première phase du projet a été bouclée et livrée depuis plus de deux ans.
Pour Louis Paul Motaze, même si le premier navire commercial n’a pas encore accosté à Kribi, cette deuxième phase à toute son importance. « Les différents tests de sensibilité qui ont été faits ont démontré que les structures actuelles du port de Kribi seront saturées à l’horizon 2020, si l’économie du pays continue de croître au rythme actuel », a indiqué le ministre. Ajoutant que la phase 2 « devenait incontournable et surtout son avènement avant 2020 inéluctable, afin que la demande additionnelle de trafics vienne trouver une offre conséquente en structures opérationnelles ». Wei Wenhua, quant à lui, a souligné le pas important que marque cette signature de convention dans la finalisation du projet qui deviendra une plaque tournante dans le développement du Cameroun et de la sous-région, même au-delà. Le diplomate a donc souhaité que les différentes parties prenantes travaillent en bonne coordination pour la finalisation rapide du gigantesque projet.
En attendant le premier navire, les responsables du port de Kribi ne se tournent pas les pouces. « Il y a des activités qu’on fait dans les bureaux qui se voient moins que ce que le public souhaite, et c’est ce qui aboutit à des signatures de documents », a expliqué Patrice Melom. Il affirme aussi que la révision annoncée de certains équipements dont les remorqueurs est une chose normale. En attendant les activités à plein régime, le Cameroun travaille à mobiliser les 68,5 milliards de francs de fonds de contrepartie.

Source : © Cameroon Tribune

Par Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM

 

 Travaux à réaliser

– Extension du linéaire de quai
– Prolongement de la digue de protection de 675 m
– Reconfiguration du chenal d’accès
– Construction d’un terminal à conteneurs de 700 m de linéaire de quai dans la perspective de doubler les capacités actuelles
– Fournir des équipements de manutention deux fois plus nombreux que ceux actuels
– Réalisation de zones d’entreposage et de stockage (30 ha de terre-pleins)
– Construction de bâtiments supplémentaires
Durée des travaux : 42 mois
Coût total : environ 484 milliards de F
Source : MINEPAT, PAK

 

Ils ont dit

Wei Wenhua : «C’est un nouveau jalon dans la coopération bilatérale»

Wei Wenhua, Ambassadeur de la République populaire de Chine au Cameroun | Photo d’archives

Ambassadeur de la République populaire de Chine au Cameroun

« La signature de ces deux conventions de prêt est un nouveau jalon dans la coopération entre le Cameroun et la Chine. La première phase de ce projet, finie en 2014, sera bientôt opérationnelle. Le fait que la construction du port en eau profonde de Kribi suive son cours est un pas important vers la finalisation du projet qui deviendra la plaque tournante du développement du Cameroun. Cette infrastructure jouera un rôle constructif non seulement dans le développement du pays, mais de la sous- région et au-delà. Ce port situé en haute mer pourra être un port de transbordement pour les pays d’Afrique de l’Ouest. Notre souhait est que les différentes parties travaillent en coordination pour la finalisation rapide des travaux».

Louis Paul Motaze: «La deuxième phase était déjà acceptée par notre partenaire»

Louis Paul Motaze, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT) | Ph. Archives

« Le principe de la deuxième phase était contenu dans la première. Lorsque que nous avions lancé les travaux de la première phase avec les ressources dont nous disposions, il apparaissait, et tous les tests l’ont démontré, que ces infrastructures allaient saturées à l’horizon 2020 si l’économie continuait de croître au rythme actuel. C’est pour cela que la deuxième phase avait déjà été acceptée par notre partenaire, Exim bank of China, pour que le besoin vienne trouver que l’offre existe déjà. D’où nos attentes quant à l’efficacité de l’entreprise constructrice, pour que le travail se fasse avec la même célérité que pour l’étape précédente. Pour ce qui est du port déjà prêt, il sera opérationnel bientôt ».

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz