Cameroun : Examen à l’Assemblée Nationale de la charte africaine de la statistique

Examen à l’Assemblée Nationale de la charte africaine de la statistique | © SPM
Examen à l’Assemblée Nationale de la charte africaine de la statistique | © SPM

La Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale a défendu ce projet de loi autorisant le président de la République à faire adhérer le Cameroun.

Le texte a été défendu par le ministre délégué auprès du ministre des Finances, Paul Che Elung.  Pour lui, il s’agit d’un processus d’intégration africaine qui recommande l’usage des données statistiques harmonisées dans toutes les activités de la vie politique et socio-économique du continent. En l’absence de cette loi, les décisions politiques et économiques ne sont pas toujours fondées sur des données fiables.

La Charte africaine de la statistique s’impose ainsi comme un instrument juridique pour réguler l’activité sur le continent. Elle se veut un outil de plaidoyer et un cadre stratégique d’orientation devant permettre l’émergence des données de référence, par le respect des principes qui y sont énoncés et les concepts basés sur des standards internationaux.

L’adhésion du Cameroun à cette Charte africaine de la statistique s’inscrit dans les objectifs poursuivis par l’Union africaine et 16 Etats membres qui ont ratifié le document le 08 février 2015. Cependant 20 autres pays y compris le Cameroun ne l’avaient pas signé jusqu’ici

Source : © CRTV

Par Dieudonné Zra

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz