Cameroun : Everjobs s’érige contre la discrimination à l’embauche – 27/04/2015

Au Cameroun, où le taux de chômage des jeunes est de 55%, Everjobs veut révolutionner le marché de l'emploi | ISSOUF SANOGO / © AFP
Au Cameroun, où le taux de chômage des jeunes est de 55%, Everjobs veut révolutionner le marché de l’emploi | ISSOUF SANOGO / © AFP

Everjobs se propose d’offrir les mêmes chances de recrutement à tous les candidats à l’emploi.

« Cette plateforme est une réponse à une circulaire du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle en 2011, qui demandait aux entreprises de communiquer leurs offres à travers les canons prévus à cet effet, notamment les médias, pour donner la possibilité à tous les jeunes chercheurs d’emploi d’y avoir accès. Le ministre avait relevé l’opacité dans le recrutement ». Un responsable régional du minefop pour le Littoral relève ainsi le bienfondé de la démarche d’Everjobs, nouveau portail en ligne de recrutement qui met en contact l’offre et la demande sur le marché de l’emploi. La filiale d’Africa Internet Group a officiellement lancé ses activités au Cameroun le 23 avril 2015 à Douala et a mis en place un système d’anonymisation des demandes d’emploi des candidats, mettant plutôt en exergue les compétences du profil recherché par les entreprises et leur offrant des chances égales.

Eric Lauer, cofondateur et Directeur exécutif d’Everjobs Afrique, explique que l’objectif à terme est d’avoir une plus grande transparence de l’offre d’emploi sur le marché formel. Autre but de l’entreprise, attirer l’attention sur le problème de l’inadéquation entre l’offre et la demande. Brice N’doheu, codirecteur pour le Cameroun, a notamment rappelé qu’il existe des secteurs techniques pour lesquels on ne trouve pas de candidats qualifiés, dans les activités portuaires par exemple.

L’ambition d’Everjobs est de devenir la plateforme de recrutement panafricaine. Il est ainsi question d’élargir le marché de l’emploi. Pour les entreprises, d’avoir accès à des profils de chercheurs d’emploi des pays voisins et ailleurs en Afrique. La structure compte se déployer à court terme dans une vingtaine d’états sur le continent africain. Près de 200 offres d’emploi sont déjà disponibles sur le site.

Source : © Cameroon tribune

Par Rita DIBA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz