Cameroun : une épizootie sème la panique dans le département du Noun

Une épizootie sème la panique dans le département du Noun à l’Ouest du Cameroun | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo / Illustration

Le gouverneur de la région camerounaise de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, vient d’interdire la vente de la volaille dans le département du Noun, suite à la confirmation, par le Laboratoire vétérinaire national, d’un foyer du virus de l’influenza aviaire (grippe aviaire) dans deux fermes avicoles de la localité, a-t-on appris mardi auprès des services compétents du ministère de l’Elevage et des Industries animales.

Par la même occasion, il a interdit la circulation de la volaille, du matériel d’élevage, des produits et sous-produits d’élevage en provenance dudit département, circonscrit des foyers identifiés dans un rayon de 10 kilomètres, renforcé les mesures de biosécurité.

De même, Awa Fonka Augustine a décrété l’abattage systématique, l’incinération de tous les oiseaux suspects ou infectés dans un rayon de 3 kilomètres, l’enfouissement des carcasses, la désinfection obligatoire de tous les bâtiments d’élevage de volaille et sites identifiés dans le même périmètre, ainsi que l’observance d’un vide sanitaire « jusqu’à nouvel avis ».

Depuis 5 jours, indiquent des sources autorisées, ce sont au total 25.000 poulets qui ont été abattus dans la Noun, qui constitue l’un des bassins de production de la volaille au Cameroun.

C’est, rappelle-t-on, la 3ème épizootie de grippe aviaire connue par le Cameroun depuis mai 2016, avec des pertes évaluées par l’interprofession à quelque 16 milliards FCFA.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz