Cameroun – Environnement : Les Etats-Unis appellent à sauver les éléphants – 04/03/2015

 Michael S. Hoza, ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun. | © YouTube
Michael S. Hoza, ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun. | © YouTube

Les Etats-Unis, à travers leur ambassadeur au Cameroun Michael S. Hoza, viennent d’appeler à sauver les éléphants du Cameroun victimes d’un braconnage intensif.

Dans une déclaration publiée mardi à l’occasion de la Journée mondiale de la faune, le diplomate a indiqué que son gouvernement était prêt «à consacrer des ressources pour la protection de la faune au Cameroun, et le gouvernement américain travaille intensément avec les gouvernements en Asie et ailleurs pour essayer de réduire la demande d’ivoire, de cornes de rhinocéros et autres produits issus du trafic de la faune».

En l’état actuel des choses, constate Michael S. Hoza, le Cameroun est dans une bataille désespérée contre les braconniers d’éléphants et les trafiquants d’ivoire.

Il a ainsi invité tous les partenaires de la lutte mondiale pour la protection de la faune à redoubler d’efforts afin d’aider le gouvernement et le peuple camerounais à établir une compréhension claire de la crise et à définir les étapes nécessaires à l’élimination de l’abattage des pachydermes avant que la précieuse population d’éléphants du Cameroun ne disparaisse.

«Depuis 2012, plus de 600 éléphants ont été tués par les braconniers dans des attaques directes au Cameroun», constate-t-il, expliquant que les activités sont menées dans le cadre du commerce illégal de l’ivoire sont alimentées par la demande venant des pays d’Asie et même les États-Unis.

Selon les enquêtes de l’ambassadeur, et à titre d’exemple, le parc de Bouba N’djida (Extrême-Nord) compte aujourd’hui moins de 100 éléphants, contre une population saine et autonome de plus de 800 en 2008.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz