Cameroun – Entretien routier : Début effectif des travaux de réhabilitation de l’axe Babadjou-Bamenda

Début effectif des travaux de réhabilitation de l’axe Babadjou-Bamenda | Ph. Illustration
Début effectif des travaux de réhabilitation de l’axe Babadjou-Bamenda | Ph. Illustration

C’est donc bientôt la fin du calvaire sur l’axe routier Babadjou-Bamenda. Les travaux de réhabilitation sur cet axe routier particulièrement dégradé depuis un certain temps ont démarré depuis le 15 octobre dernier, apprend-on du ministère des travaux publics, le maître d’ouvrage de ce chantier.

Ces travaux de réhabilitation qui sont exécutés sur le terrain par l’entreprise, Edge consistent au traitement des nids de poule sur 36 kilomètres dans le cadre d’une première intervention. La deuxième intervention, précise-t-on, qui est annoncée dès le mois de novembre prochain va se focaliser sur les corrections des sections déjà entretenues dès l’apparition des premiers nids de poule.

En rappel, ces travaux de réhabilitation de l’axe routier Babadjou-Bamenda réalisés en régie sont financés conjointement par le Cameroun et la Banque mondiale. Déjà le 16 juin dernier, le ministre des travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi et la directrice des Opérations de la Banque mondiale au Cameroun, Elisabeth Huybens, au cours d’une concertation à Yaoundé, faisaient le point sur les préparatifs du démarrage de ces travaux. Il était question d’évaluer l’état d’avancement de la procédure de recrutement de l’entreprise devant effectuer ces travaux.

Mais également, un point d’honneur était fait sur les questions environnementales et sociales du projet qui sont au cœur des préoccupations de la Banque mondiale. Il avait à cet effet été relevé que les autorités administratives compétentes des départements de la Mezam et des Bamboutos, avaient déjà commencé à recenser et à évaluer les biens mis en cause dans le cadre de ce projet. Des précisions avaient également été données par rapport au tableau de bord du projet.

Autre sujet abordé lors de cette concertation, c’est l’aménagement d’infrastructures connexes qui permettront aux populations riveraines de cet axe, de bénéficier de la construction d’infrastructures socio-économiques qui impacteront directement sur le développement local des villes traversées par le projet.

Source : © LE QUOTIDIEN DE L’ECONOMIE