Cameroun : Quels enjeux pour la session parlementaire de mars ?

Quels enjeux pour la session parlementaire de mars ? | © PRC/ARCHIVES

Au-delà de la traditionnelle mise en place des organes statutaires, les camerounais espèrent que cette session, dans les deux chambres, va préfigurer les changements envisagés à l’issue de la crise sociopolitique anglophone.

On ne doute pas de ce que la crise sociopolitique actuelle va imposer dans les débats au sein des deux chambres. On attend notamment les séances de questions orales aux membres du gouvernement.  Mais on peut tout aussi supposer que des aménagements législatifs pourraient enrichir le dialogue national si tel est le projet de la majorité gouvernante. Une conjecture similaire peut être envisagée dans les équilibres qui président la répartition des fonctions importantes de l’État.
La session intervient alors que les camerounais attendent la nomination des membres de la commission nationale de promotion du bilinguisme et du multiculturalisme.  Cette année législative 2017 est la dernière avant le cycle électoral prévu en 2018. En s’exprimant sur la crise des deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, de nombreux groupes de camerounais ont appelé à la mise en œuvre de la décentralisation.

L’espace publique nationale connait une attente lancinante qui affecte la courbe des audiences autour des rendez-vous d’information sur la CRTV Radio. Cette attente mobilise les amateurs d’analyses politiques sur le ballet des chefs de mission diplomatiques des grandes puissances au palais de l’Unité ces derniers mois. Si certains réduisent l’effervescence actuelle à l’attente d’un aménagement de l’équipe gouvernementale, d’autres espèrent des mutations plus profondes.

Loin de ses spéculations, il y a des réalités plus simples à prendre en compte. Les deux comités ad hoc mis en places pour prendre en compte les doléances des avocats et enseignants anglophones, ont fait une série de propositions. La mise en œuvre de certaines de ces résolutions passent inexorablement par des aménagements législatifs. Le retour progressif à l’ordre dans les établissements scolaires et les villes des deux régions, offre plus de sérénité pour l’examen minutieux des mesures pour leurs éventuelles mises en œuvre.

Sur cette première session ordinaire de l’année 2017, on connait déjà la date de l’ouverture conformément aux dispositions constitutionnelles. Les communiqués publiés par les présidents des chambres indiquent ce lundi 13 mars 2017. L’Assemblée Nationale tiendra sa plénière d’ouverture à 11h au palais des verres de Ngoa Ekellé alors que le Sénat propose le même exercice à 16h le même jour au Palais des congrès

.
Conformément à la tradition parlementaire camerounaise, confortée par les règlements intérieurs des deux chambres, ce sont les deux doyens d’âge qui auront la responsabilité de présider les plénières d’ouverture. Ils resteront en place jusqu‘à la fin du processus de mise en place des bureaux dans les deux chambres. En dehors de ces certitudes règlementaires, il reste difficile d’envisager, avec toutes les certitudes requises, le contenu de cette session.

Source : © CRTV

Par Elvis Mbimba

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Cameroun : Quels enjeux pour la session parlementaire de mars ?"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pipo Fokam

Frère africain les chefs de village ne doivent pas faire la politique même le sultan

Hervé Villard Bella Assola

il y aura rien de c7e session

Hypolit Lapwa

Mn dieu i fau ke tt charge ns somme dja fatigue de voir les mm personne ki ne font rien pr le bas peuple pendant 35ans c fatiguant

Jean Marie Bidogolo

faire la politique du ventre, applaudir au lieu de défendre les intérêts du peuple,ne vous attendez à rien de nouveau

Brendell Parker

Ils vont faire koi?ce sont des marionettes.

Elie Njoubissie

Les idioties à dormir debout.

Ngha Hilary

IDIOT DE TON ETAT.shit no wipe lass

Jean Claude Djoko

Le peuple n attend rien de bon. Un parlement obèse a l image du rdpc ne peut apporter aucun chargement dans ce pays

Frqncois Fabo

proposez leur vos souhaits.

Joél Mefoo

la situation dramatique qui prevaut dans le nord-ouest et sud-ouest est consetive au sommeil de ces vieillards qui passe le temps a dormir daos les 2chambres.ne sont pas capable de changer qoui que ce soit.

Enock Zambu

Ne vous attendez à rien de nouveau, rien de bon ce sont les même persone depuis 35ans

Jean Jacques Nkodo Fils

N’attendez rien de ces gens.ils ne sont pas de nature à céder quoi que ce soit sauf quand il pressentent qu’ils sont en train de le perdre,ils lâchent pour ne pas se laisser entraîner. Regardez,tous dans leurs rangs ont dit non à la démocratie.certains leaders ont d’ailleurs été jetés en prison et jugés par le tribunal militaire. c’est quand ils ont compris que personne ne pouvait se soustraire aux exigences de la démocratie qu’ils se sont pliés. La crise dite anglophone ne saurait échapper à cette pratique qui est leur mode de gouvernance. Les exemples en sont légion.

Jean Jacques Nkodo Fils

En plus, vous avez un président du sénat nommé et un président de la chambre basse qui remercie le PR pour sa réélection comme PAM.il n’ y a rien là bas.surtout pas avec tous ceux là.

Amidou Lamine Ngouhouo

On va s’attendre peut être a une vue sur la constitution pour la création d’un poste de vice président…
Aussi surtout un discours sur la crise dite anglophone…. L’altitude du député Wirba …
Mais ces personnes sont dans l’impasse parce-que le chef de l’État intervient tjr en à mont.

Ernest Touatsa

C’est vieillard 🍠

wpDiscuz