Cameroun : ENEO, le concessionnaire du service de l’électricité, se dote d’un code d’éthique – 03/06/2015

Joël Nana Kontchou, directeur général de la société de production de l'électricité The Energy of Cameroon (ENEO) | Photo d'archives
Joël Nana Kontchou, directeur général de la société de production de l’électricité The Energy of Cameroon (ENEO) | Photo d’archives

La société Energy of Cameroon (ENEO), opérateur public de l’électricité, s’est doté d’un Code d’éthique et de conduite des affaires reposant sur les valeurs « d’intégrité et d’honnêteté » a-t-on appris mardi auprès des dirigeants de cette entreprise.

Dans un communiqué dont APA s’est procuré une copie mardi, il ressort que cette initiative s’inscrit dans le cadre général de l’amélioration de la gouvernance au sein de l’entreprise, qui a reçu des encouragements de la Commission nationale anti-corruption (CONAC), ceux de la représentation locale de Transparency international (TI) ainsi que du Business coalition against corruption (BCAC) du ministère de l’Eau et de l’Energie.

Sous le thème central « agissons dans l’intérêt de nos clients et d’ENEO », « le Code d’éthique que nous partageons aujourd’hui est la fondation du chantier que nous avons ouvert pour passer à un modèle de service par l’éthique avec des valeurs que nous nous sommes assignées il y a quelques mois », a déclaré le directeur général d’ENEO, Joël Nana Kontchou.

L’adoption de ce code d’éthique intervient dans un contexte en pleine mutation d’autant que « nous travaillons dur pour moderniser notre société », a-t-il souligné.

L’un des défis pour l’entreprise est de savoir « comment réussir ce vaste chantier dans les délais qui sont les nôtres et répondre aux attentes de tous les Camerounais si nous ne nous donnons pas les règles claires et si ces règles ne sont pas partagées avec nos partenaires et nos prestataires de services ? » s’est interrogé le directeur général.

Dans ce contexte, « ces valeurs sont loin d’être là pour la forme » tant il est vrai « ce code est le socle de nos valeurs » définies par les employés et adoptées par conseil d’administration.

Il s’agit notamment pour le personnel d’ENEO, de faire preuve « d’intégrité et d’honnêteté » pour l’intérêt de la clientèle et de l’entreprise dans une optique de satisfaction mutuelle.

D’une capacité de production installée de 968 Mégawatts (MW), ENEO est une filiale du groupe d’investissement britannique Actis qui détient 56 pour cent d’actions contre 44 pour cent à l’Etat du Cameroun.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz