Cameroun : Eneo, filiale du britannique Actis, cède 78 brins de fibre optique à l’Etat

Joël Nana Konchou, directeur général d’ENEO, Basile Atangana Kouna, ministre de l’Eau et de l’Energie et Minette Libom Li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications lors de la cérémonie de rétrocession de 78 brins de fibre optique sur 700 km de réseau, le 19 septembre, à l’Etat du Cameroun | Crédit photo : © TIC Mag
Joël Nana Konchou, directeur général d’ENEO, Basile Atangana Kouna, ministre de l’Eau et de l’Energie et Minette Libom Li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications lors de la cérémonie de rétrocession de 78 brins de fibre optique sur 700 km de réseau, le 19 septembre, à l’Etat du Cameroun | Crédit photo : © TIC Mag

A cause du transfert de concession du transport d’électricité à une entité publique dénommée Société nationale de transport d’électricité (Sonatrel) depuis le 8 octobre 2015, The Electricity of Cameroon (Eneo), filiale camerounaise du fonds d’investissement britannique Actis, a cédé 78 brins de fibre optique sur 700 km de réseau, le 19 septembre à l’Etat du Cameroun.

Selon les explications du ministère des Postes et télécommunications, cette cession représente l’excédent de capacité de fibre optique déployée sur le réseau de transport d’électricité d’Eneo qui, pour ses besoins propres, ne conservera que 18 brins sur un total de 96.

Le protocole d’accord qui a été signé hier à Yaoundé dispose que la Sonatrel doit réceptionner cette infrastructure dans un délai maximal de 90 jours.

Durant la période transitoire, Eneo poursuivra l’exercice de l’activité de transport et de gestion du réseau de transport. La filiale d’Actis avait déjà installé 812 kilomètres de câble de fibre optique à 96 brins dont 48 de normes G652-D et 48 autres de normes G656.

Source : © Agence Ecofin

Par Sylvain Andzongo